Romain et Laura, gagnants de la saison 18 de « Pékin Express »

Romain et Laura, gagnants de la saison 18 de « Pékin Express »
Descriptive text here

INTERVIEW – Le coiffeur et son client ont remporté la finale du jeu d’aventure de M6 face à des confrères corses. Ils reprennent leur voyage.

Au terme de 45 jours de compétition et d’une finale haute en couleur, Romain et Laura remportent le 18e saison de « Pékin Express » face aux collègues corses Patricia et Jessica. Le coiffeur et sa cliente, qui avaient rejoint l’aventure lors du deuxième épisode après l’abandon des jumelles belges, ont empoché un chèque de 77.660 euros. Ils se confient sur leur aventure.

TV MAGAZINE – Qu’avez-vous ressenti en réalisant que vous aviez gagné « Pékin Express » ?
ROMAIN – Laura a vu que la toile n’était pas arrachée et elle m’a prévenu. J’avais un petit doute, je me demandais si elle ne me disait pas ça pour que je coure jusqu’au bout ! Mais quelques pas plus tard, nous étions bel et bien face à la toile. J’ai poussé un cri qui en disait long. C’était incroyable!
LAURA – Quand j’ai vu le tableau, je n’en croyais pas mes yeux. J’avais l’impression de vivre un rêve éveillé. Je ne m’en rendais pas compte et, encore aujourd’hui, je trouve ça fou.

Que signifie gagner le « Pékin Express » ?
A – C’est la réalisation d’un rêve. Déjà pouvoir participer c’est quelque chose de fou, puis gagner, franchement je n’ai pas les mots, c’est juste incroyable.
L – Mon rêve était d’être maman et mon rêve ultime était de gagner « Pékin Express » et de rendre ma fille fière, c’est donc une grande fierté.

Lire aussi« Tristesse », « Dégoûté », « On perd nos favoris » : les internautes déçus du départ de Ryad et Louison dans « Pékin Express »

Vous étiez face aux Corses, les aviez-vous peur ?
R – Durant l’aventure, ce n’était pas un couple que nous craignions. Par contre, avant que Stéphane ne lance le sprint final, quand on se disait bonne chance et qu’on se regardait…
L – On a vu dans leurs yeux qu’ils étaient déterminés et en mode compétition.
A – On était « sur les traces du tigre d’or » et, là, c’était vraiment deux tigresses (rires). Ils avaient des yeux… Ils voulaient gagner et oui, je l’avoue, j’avais peur ! (des rires)

Comment s’est passée cette finale ?
L – C’était très serré. Lors du sprint final, nous avons continué à nous dépasser même si c’est assez rare et c’était très déstabilisant.
A – Nous nous sommes concentrés sur les filles en nous demandant constamment « Vont-elles partir avant nous ? « . Du coup, cela nous a fait perdre nos moyens de faire du stop.

Côté argent, cette dernière problématique a joué en votre faveur…
L – Nous avons démarré avec équité et, lors de deux sprints intermédiaires, nous avons pu récupérer une partie du prize pool des Corses. Ce n’est pas facile à vivre. Cela nous est arrivé et Romain a eu du mal à vivre ça. Nous avons gagné nos cinq amulettes nous-mêmes, donc c’était encore plus difficile de voir notre argent disparaître.
R – On ne fait pas « Pékin Express » pour l’argent, mais si on peut repartir avec quelques économies, c’est toujours un plus.

Lire aussi“Nous sommes le couple d’inconnus le plus connu” : Ryad et Louison réagissent à leur élimination du “Pékin Express”

Pourquoi vouliez-vous faire « Pékin Express » ?
L – Chaque année, nous envoyions chacun des candidatures séparément avec nos conjoints respectifs. J’ai fait le casting deux fois à Paris mais ça n’est jamais allé plus loin.
A – Un jour, je suis allée coiffer Laura. Le casting venait de s’ouvrir et je lui ai dit : « Je viens d’envoyer ma candidature avec mon partenaire Melvin et, pour avoir une chance de plus, ne ferions-nous pas le casting ensemble ? » Elle m’a immédiatement dit oui. Tout en appliquant sa couleur, nous avons réalisé notre vidéo.
L – C’est quand même agréable d’avoir son coiffeur pendant l’aventure… beau en toutes circonstances ! (des rires)

Est-ce que tu la coiffes tous les matins ?
A – Non, elle s’est levée avant moi, j’ai dormi un peu plus longtemps qu’elle.

Comment décririez-vous votre complicité avant l’aventure ?
A – Je suis coiffeuse et elle était cliente du salon où je travaillais. Nous nous sommes tout de suite entendus. Nous avions des points communs : la nature, la randonnée, les animaux et… « Pékin Express ! J’ai toujours voulu la coiffer pour débriefer la saison en cours. C’était il y a dix ans.
L – Maintenant, il est indépendant et chaque mois il vient à la maison. Il me coiffe et nous discutons.

Quels sont vos liens depuis l’aventure ?
A – Laura est devenue une grande amie. J’ai fait à « Pékin Express » des choses que je ne fais pas habituellement avec un client. Désormais avec Laura, on se voit chaque semaine et on s’appelle tous les jours.
L – On s’est douché ensemble, on a dormi ensemble, on s’est même fait un petit bisou comme dans La dame et le clochard qui n’a pas été montré.

Comment avez-vous vécu la promiscuité entre vous ?
L – Dans la vie, Romain est en couple avec un homme, il n’y a pas d’ambiguïté possible. Cela s’est fait naturellement et sans aucune gêne.
A – Elle a vu mes fesses et j’ai vu les siennes. C’est « Pékin Express » ! (Des rires)

Laura et Romain
Patrick ROBERT/M6

Comment avez-vous vécu votre arrivée dans le jeu lorsque vous avez remplacé une paire qui a abandonné ?
R – Nous sommes arrivés lors de la deuxième étape. Je me souviens d’être en pyjama en train de faire le ménage à 11h quand la production m’a appelé pour me dire qu’on partait à 21h ! Nous n’avons pas eu le temps de stresser ni de nous préparer psychologiquement. Le lendemain nous étions avec Stéphane Rotenberg face à tous les autres binômes, prêts à gravir le volcan d’Indonésie.
L – En arrivant comme ça après tout le monde, on avait peur d’être dans le viseur des autres candidats.
R – Au final, nous avons été très bien accueillis.

Avec quelle paire étiez-vous le plus proche ?
A – Les Corses et les Petits Suisses.
L – Nous sommes toujours en contact. Nous sommes allés voir les Suisses en janvier, ils nous ont accueillis chez eux, c’était super. Et je vais voir Jessica et Patricia cet été.

Lire aussi« Scandaleux », « Complètement absurde », « Irrespectueux » : les internautes choqués par un essai du « Pékin Express »

Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence ?
L – On n’était pas censé faire partie de l’aventure et donc on se dit que c’est une chance considérable d’être rappelé. Nous l’avons peut-être vécu encore plus intensément que les autres binômes.
R – Nous étions aussi assez complémentaires. Mes faiblesses sont les forces de Laura. Quand elle allait mal, j’étais bon et j’étais là pour la relever et vice versa.

Que vous a apporté cette expérience ?
A – Mon lien avec Laura a complètement changé. Je suis parti avec un client et je suis revenu avec un grand ami. Et puis, voyager fait grandir. On revient changé d’une telle aventure.
L – J’avais une âme d’aventurier et je suis fière de montrer cette facette de moi à mon chéri et à ma fille.

« Quand nous sommes rentrés à la maison, nous avons eu une « dépression expresse ». Notre vie semble si fade »

romain

Qu’avez-vous appris sur vous-même ?
L – Je ne me sentais pas aussi courageux et je me suis étonné moi-même. Cela montre bien qu’il faut parfois affronter ses peurs et se dépasser.
A – Il y avait des choses que je ne voulais pas faire avant de partir, comme le saut à l’élastique, et finalement j’ai dépassé mes limites. On se surprend !
L – Pour moi, c’étaient les dégustations, les insectes, que je redoutais. Finalement, pris au jeu, ce n’était pas si horrible.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris pendant l’aventure ?
A – Quand on regarde l’émission, on imagine que c’est dur pour les candidats mais, entre l’imaginer et le vivre, il y a un écart. L’ascension du volcan durait encore cinq heures.
L – Pour faire 300 kilomètres en auto-stop, les gens nous voient prendre deux ou trois voitures mais en fait nous en prenons dix ! Parfois, nous passons cinq heures à trouver un logement alors qu’à la télévision, cela semble durer cinq minutes. En vérité, c’est très difficile.

Romain et Laura
Patrick ROBERT/M6

Comment s’est passé le retour ?
A – Nous étions heureux de retourner voir nos proches mais, au bout de deux ou trois jours, nous avons eu une « dépression expresse ». Notre vie semble si ennuyeuse que nous nous ennuyons.
L – Durant l’aventure, on tient avec l’adrénaline, la pression de la course mais, quand on s’arrête, le corps abandonne. J’ai fait un gros effondrement physique et mental et il m’a fallu un bon mois pour m’en remettre.

Que fais-tu Laura dans la vie ?
L – Je suis un entrepreneur immobilier. J’aide les clients dans l’achat et la revente de leurs biens. J’ai démarré ma propre entreprise il y a six ans. J’ai eu du mal à me remettre dans le bain. Pour mémoire, ma fille a dit : “Maman est partie avec Romain en avion”Je vous laisse imaginer… Tout le monde pensait que j’avais quitté mon compagnon pour Romain !

Comment regardez-vous les épisodes ?
L – On les regarde toujours ensemble. Chaque jeudi, nous rencontrons nos familles.

Lire aussi“On savait que la roue allait tourner” : Jérôme et Emma reviennent sur leur élimination de “Pékin Express”

Comment vivez-vous votre notoriété ?
R – Plutôt bien parce que nous avons une communauté très attentionnée. Nous n’avons jamais reçu de message désagréable.
L – Ça fait plaisir de rencontrer des gens dans la rue. Les enfants regardent le spectacle, ils nous donnent des dessins, j’adore parler de notre expérience.

Que ferez-vous de vos gains ?
L – Pour remercier mon conjoint d’avoir gardé notre fille pendant 45 jours, j’avais prévu de nous emmener tous les trois faire un road trip en sac à dos en Thaïlande.
A – Continuez à voyager. J’avais déjà cette habitude avant le spectacle. Je vais partir aux Philippines en début d’année et j’aimerais ensuite présenter à mon partenaire les trois pays que nous avons traversés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un photographe tué en République centrafricaine laisse un héritage durable
NEXT Cette céréale pourrait abaisser le taux de sucre dans le sang