« Je vois clairement l’état dans lequel je me trouve aujourd’hui »

« Je vois clairement l’état dans lequel je me trouve aujourd’hui »
« Je vois clairement l’état dans lequel je me trouve aujourd’hui »

Cinq ans après son dernier album Odyssée, Emmanuel Moire fait son grand retour dans les charts avec un nouveau tube intitulé Sois un homme, une ode à son homosexualité qu’il a révélé au public en 2009 dans une interview accordée à Têtu. 2009, année charnière dans la vie d’Emmanuel Moire, qui, au-delà de son coming out, a dû faire face à une terrible épreuve : la perte de son jumeau Nicolas, grièvement heurté par un automobiliste. Après seize jours de coma, le jeune homme succombe à ses blessures en janvier 2009, à seulement 29 ans.

Quinze ans plus tard, Emmanuel Moire continue de chanter sa peine. Invité de Bernard Montiel sur RFM ce samedi 4 mai 2024, le vainqueur de la saison 3 de Danse avec les stars aux côtés de Fauve Hautot est revenu sur ce deuil impossible qui l’a changé à jamais : « Comme tout le monde, je suis confronté à vivre des choses qui ne sont pas forcément faciles. Se pose la question de la résiliencemais au-delà de ça, est-ce vraiment cet événement qui m’a fait me poser beaucoup de questions, que j’étais en quête de sens, de moi-même ou de vérité ? » demanda le quadragénaire.

La mort de son frère l’a aidé à s’affirmer

Et de continuer, ému et ému : “J’ai beaucoup de gratitude pour cette quête, car je vois aussi bien dans quel état je suis aujourd’hui, et je pense que l’un ne va pas sans l’autre (…) J’ai beaucoup travaillé sur moi pour donner du sens parce que c’est ça.” j’aime le plus, être approprié, sincère, affirmer ma singularité, et cela ne se fait pas du jour au lendemain. Quoi qu’il en soit, pour moi… » a confié celui qui est au casting principal de la série Demain nous appartient pour trois ans.

Emmanuel Moire est resté dans le déni pendant trois ans

Invité de Sophie Davant sur France 2 en 2016 dans l’émission C’est une histoireremplacé depuis par Ça commence aujourd’hui avec Faustine Bollaert, Emmanuel Moire est revenu sur cette perte brutale : «C’est une partie de moi qui a disparu. Avant qu’il ne meure, Je n’avais pas réalisé que c’était mon frère jumeau. Je pense qu’il m’a fallu au moins trois ans pour commencer à faire mon deuil. Au début, je n’en avais pas conscience, j’avais beaucoup de colère. On ne comprend pas, on trouve ça très injuste. Ce n’est pas la progression logique des choses. Un long processus de deuil, marqué par le déni, qu’il soigne désormais par la musique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Être coincé au bureau, une anxiété devenue un cauchemar dystopique
NEXT Lancement de l’appel à projets « Vers un hôpital ami de la maladie d’Alzheimer » (Communiqué de presse)