le retour du soleil va augmenter les risques liés aux pollens de graminées – METEO CONSULT – PREVISIONS METEO DETAILLEES à 15 jours – .

le retour du soleil va augmenter les risques liés aux pollens de graminées – METEO CONSULT – PREVISIONS METEO DETAILLEES à 15 jours – .
le retour du soleil va augmenter les risques liés aux pollens de graminées – METEO CONSULT – PREVISIONS METEO DETAILLEES à 15 jours – .

La succession de périodes pluvieuses qui se sont déroulées dans la fraîcheur ces derniers jours a eu pour effet bénéfique de fixer le pollen au sol et de limiter la pollinisation. En revanche, les graminées ont continué à pousser et le retour du soleil la semaine prochaine va augmenter le risque lié à ces pollens.

La météo joue un rôle majeur dans le risque allergique. Ce premier week-end de mai s’annonce maussade et marqué par des perturbations et des averses fréquentes. Mais l’amélioration passagère attendue la semaine prochaine favorisera une augmentation du risque allergique, avec l’herbe en ligne de mire, après les bouleaux.

En détail, voici les risques polliniques des prochains jours, en partenariat avec le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA).

Pollen de graminées : les graminées sont les plantes herbacées que l’on voit pousser le long des routes, dans les champs et même parfois sur les ronds-points. Plusieurs sont très allergènes comme la fléole des prés, le pâturin, le ray-grass, le dactyle, la fétuque, le duvet, le seigle, l’avoine, le blé… Les personnes allergiques doivent se préparer à des semaines compliquées à venir, avec des risques d’allergies élevés en mai et juin, si les conditions météorologiques y contribuent.

Pariétaire et pollens d’olivier : ils ont des sorties autour de la Méditerranée avec un risque faible à moyen

Pollen de Pinacées (pin, sapin, épicéa) : ils sont encore très abondants et peuvent jaunir les surfaces extérieures (voitures, trottoirs, balcons, etc.) mais, heureusement, ils ne sont pas allergisants.

Pollens de plantains, d’oseille, d’orties (Urticacées) : le risque d’allergie devrait rester faible partout en France.

Pollen de chêne : toujours présentes dans l’air, elles sont moins allergisantes que celles des graminées, avec un risque d’allergie qui reste moyen.

Pour les personnes allergiques, cette période printanière peut être difficile en raison de la forte présence de pollen dans l’air. Les symptômes courants comprennent les éternuements, l’écoulement nasal, les yeux qui piquent et la congestion nasale. Avec l’augmentation des concentrations de pollen, notamment de graminées, en mai-juin, le risque d’exacerbation des symptômes allergiques est plus élevé, ce qui peut affecter la qualité de vie des personnes sensibles.

Quelques conseils si vous souffrez d’allergie au pollen

– Rincez vos cheveux le soir, aérez-les au moins 10 minutes par jour avant le lever et après le coucher du soleil

– Évitez les activités sportives de plein air qui entraînent une surexposition aux pollens.

– Attention à la pollution de l’air, qui peut aggraver les allergies aux pollens dans certaines grandes villes.

Vous pouvez consulter les prévisions polliniques en bas des pages de prévisions de votre ville sur notre site et nos applications, dans la rubrique santé. Vous pouvez également retrouver les informations liées aux allergies sur le site du RNSA : www.pollens.fr

Pendant vos vacances, restez informé et prenez les précautions nécessaires pour limiter votre exposition aux pollens. Bonne chance à toutes les personnes allergiques.

Ce bulletin est mis à jour tous les vendredis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Focus sur Actiléa Néo, la complémentaire santé entièrement sur mesure de la Mutuelle CNM Santé
NEXT Focus sur Actiléa Néo, la complémentaire santé entièrement sur mesure de la Mutuelle CNM Santé