En répétition, Slimane dévoile un tableau « à la fois simple, en émotion et en intensité »

En répétition, Slimane dévoile un tableau « à la fois simple, en émotion et en intensité »
En répétition, Slimane dévoile un tableau « à la fois simple, en émotion et en intensité »

De notre envoyé spécial à Malmö (Suède)

«Nous avons pensé cette représentation à l’Eurovision comme une première rencontre. Nous voulons que celui qui regarde soit immergé en moi », révélait Slimane mi-avril à 20 minutes. Ce jeudi, il a fait sa première répétition avec sa chanson Mon amour sur la scène de compétition à la Malmö Arena.

« Il en avait peur, mais il en est très heureux », nous a immédiatement confié Alexandra Redde-Amiel, chef de la délégation française. Lui qui rêvait tant de l’Eurovision découvre tout cela de l’intérieur et, pour lui, chaque instant est précieux. Il est très excité. »

« D’un seul geste, le public devient son partenaire »

Alors que la répétition s’est déroulée à huis clos, 20 minutes n’a pu avoir d’autre aperçu que les dix photos mises en ligne sur le site officiel. Comme nous l’expliquait Alexandra Redde-Amiel, pour la scénographie, Slimane et son équipe ont fait « le choix de la simplicité ». La majorité de sa prestation sera un plan séquence durant lequel il sera suivi par une caméra stable.

Le chanteur commence à s’allonger. « Il touche la caméra et, par ce geste, il veut dire que le public devient son partenaire », explique le chef de délégation. Il était important pour lui de communiquer ses émotions, qu’il s’agisse d’amour, de tristesse, de colère, comme si ceux qui le regardaient étaient la personne à qui il s’adressait. »

Fumée et ventilateur

Mission accomplie, selon le débriefing du compte officiel de l’Eurovision sur Reddit : « Sa tessiture vocale et le simple accompagnement au piano créent une sorte d’intensité haletante. […] Nous aurions pu retenir notre souffle pendant trois minutes. »

Le plan séquence s’arrête au moment d’un a cappella, dans la dernière partie de la chanson. Slimane s’éloigne du micro et projette sa voix. De la fumée s’échappe et les ventilateurs s’activent. « Ce moment a quelque chose d’aérien », poursuit notre interlocuteur. Il crie cet amour à l’état pur. »

Le blanc est la couleur dominante, de la tenue de l’artiste aux lumières, en passant par le micro et le rectangle blanc autour duquel se construit la scénographie. Les LED ne seront pas utilisées, l’accent sera mis sur les gros plans. L’objectif, résume Alexandra Redde-Amiel, était de concevoir un tableau « à la fois simple, en émotion et en intensité. Pour Slimane, c’est dans les yeux que ça se passe. La force de son regard fait la force de cette prestation, il donne tout. »

« La magie opérera dans les détails »

Samedi, Slimane effectuera une deuxième répétition sur cette même scène, d’ici là, son équipe procédera à quelques modifications. « La magie va se produire dans les détails. Il y a des plans de caméra à changer, des ajustements d’éclairage à faire, mais les fondamentaux sont là, explique le chef de délégation tout en saluant le travail de la production. Tout le monde est très attentif et prend bien soin de nous. L’équipe suédoise fait un travail incroyable. »

Notre dossier Eurovision

Slimane est automatiquement qualifié pour la finale du 11 mai mais il fera sa première apparition sur scène lors de la deuxième demi-finale qui sera retransmise en direct jeudi 9 mai à partir de 21h sur Culturebox (canal 14), avec les commentaires de Nicky Doll. L’occasion, pour les plus impatients, de découvrir en intégralité ce « premier rendez-vous » qu’il a préparé de longue date.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Netflix révèle les premières images surprenantes de Liam Hemsworth dans le rôle de Geralt de Riv
NEXT Lubumbashi accueille des journées scientifiques