il invente une chaise pour se lever, et la présente au concours Lépine

il invente une chaise pour se lever, et la présente au concours Lépine
Descriptive text here

Fabriquée en , la chaise Alysée a été conçue par deux jeunes de Besançon (Doubs). Il est actuellement présenté au concours Lépine à Paris. Plus légère, plus confortable et plus pratique, cette chaise innovante aide les personnes en perte d’autonomie à se lever et à s’asseoir plus facilement.

Alyzée sera-t-elle élue meilleure invention de France ? ? Conçue par deux jeunes de Bison, cette chaise à quatre pieds sur roulettes a pour but d’aider les personnes ayant des difficultés à se lever et à s’asseoir. Depuis le 1euh May, Yannis et Clément ont la chance de le présenter au concours Lépine qui se tient à Paris jusqu’au 12 mai 2024.

Stand 28, allée 4, deux » Alizée » sont là, exposés. De nombreux visiteurs s’y attardent : “ Ça a l’air très bien, beaucoup nous demandent un devis et nous disent qu’ils en parleront à leur grand-père, leur oncle, leur tante… »s’enthousiasme Yannis Ksantini, l’un des fondateurs.

Alyzée est une chaise qui apporte une aide précieuse à tous ceux qui ont des difficultés à s’asseoir : personnes âgées, personnes handicapées, obèses, sujettes à une longue maladie, rééducation, etc. Elle leur permet ainsi de conserver leur autonomie en continuant à se lever. en toute sécurité et pour lutter contre la sédentarité. Il vise également à faciliter la tâche de tous les aidants familiaux. «Nous avons pour mission d’aider notre prochain» avance Yannis Ksantini.

Alyzée est complémentaire des fauteuils releveurs qui existent depuis près de 50 ans, mais qui sont souvent lourds et encombrants. Alyzée serait plus légère et plus maniable grâce à sa taille compacte. “Je l’ai testé par curiosité” explique un visiteur « et c’est très surprenant, car avec le système de télécommande, on est vite sur pied. Cela devrait quand même être un soulagement. il continue. Un autre est également intéressé «Je suis prêt à en acheter un pour ma mère. Il faut prendre soin de nos aînés, c’est important » confie l’homme.

La batterie de cette chaise permet cinq jours d’utilisation en moyenne. De plus, le levage et l’assise sont sécurisés par l’activation des freins et un revêtement antichute. Il peut également être utilisé comme déambulateur, facilitant ainsi ses déplacements. « C’est du 100 % fabriqué en France. Tout le métal est produit à Dijon et assemblé à Rosny-sur-Seine » explique Yannis Ksantini.

Alors qu’ils n’avaient que 17 ans, Clément et Yannis sont confrontés à la perte d’autonomie de leurs grands-parents. Le grand-père de Clément souffrait de la maladie de Parkinson et voyait sa santé physique se dégrader. Sa grand-mère nuisait à sa santé en l’aidant à se lever et à s’asseoir toute la journée. Lorsque continuer ainsi n’était plus possible, la famille de Clément a fait appel à une aide-soignante à domicile : Alyzée, d’où le premier nom donné à leur invention.

>>

Clément, l’un des inventeurs de la chaise Alysée, fait une démonstration au concours Lépine à Paris, jeudi 2 mai 2024.

© IV3 – France Télévisions

En 2021, les deux jeunes hommes participent au Hacking Health Besançon, un marathon de l’innovation. Avec l’aide des ingénieurs de Sup’Microtech et des chercheurs de l’UTBM, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard, Clément et Yannis trouvent une solution pour ces personnes en perte d’autonomie et leurs soignants. : un télésiège.

L’année suivante, ils fondent leur startup Upper et en 2023, ils remportent les Trophées Argent Eco’2023. Aujourd’hui, cette belle aventure se poursuit avec le concours Lépine. 50 exemplaires d’Alyzée sont d’ores et déjà disponibles en précommande au prix de 950 euros. Les acquéreurs peuvent bénéficier d’un accompagnement APA et PCH pouvant aller jusqu’à 500 € sous réserve d’éligibilité.

Les résultats du concours Lépine seront connus vendredi 10 mai.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Carla Bruni, son audition est terminée, aucune décision immédiate n’a été prise
NEXT Les experts du paludisme appellent à l’action contre la résistance croissante aux médicaments en Afrique