A quand une femme en Formule 1, le label Ecobalyse et attention à la surconsommation de gummies ? – .

A quand une femme en Formule 1, le label Ecobalyse et attention à la surconsommation de gummies ? – .
Descriptive text here

Pressage d’Alexandre Le Mer

Avez-vous déjà entendu parler des gummies ?

Ce n’est pas le dernier dessin animé à la mode, ce sont ces compléments alimentaires, que l’on prend sous forme de petites gommes sucrées, et qui prennent de plus en plus de place dans les rayons de votre pharmacie. Libération vous prévient ce matin. Attention à la surconsommation de gummies.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Trop de sucre ?

Trop de gummies risque de donner trop de sucre, mais c’est justement la promesse marketing : allier l’utile à l’agréable. Vous pouvez vous offrir des gummies à tout moment. Vous recherchez un peu d’amincissement, un peu d’énergie, d’anti-stress, d’immunité, de pousse des cheveux ou de la barbe.

Pour chaque besoin, il existe un complément alimentaire à avaler sous forme de gummies. C’est un succès, la croissance est exponentielle avec notamment 90% de croissance en 2021, 130% en 2022 et 47% en 2023.

C’est un complément alimentaire qui apporte également un bon complément de revenu aux pharmacies.

Il faut aussi s’en offrir. Nous sommes entre 15 euros et 30 euros par carton, non remboursés par la Sécurité Sociale. La limite est peut-être celle de votre portefeuille, mais attention à la surconsommation. Regardez bien la composition de vos gummies, tous ne contiennent pas de sucre. Attention également à ne pas le confondre avec un véritable traitement médical. Quand les gummies vous promettent un « boost immunitaire », ils ne remplaceront jamais un vaccin contre la grippe.

Certaines gommes prétendent aussi préparer votre peau au soleil, elles ne remplaceront jamais l’écran total et encore moins vous permettront de vous exposer au soleil de quelque manière que ce soit. Autant de craintes et d’agacement des professionnels de santé qui s’expriment ce matin à Libé

« Les Gummies, ces compléments alimentaires qui ajoutent de la gomme ».

Après les labels Nutriscore, AB (pour Agriculture Biologique), NF Environnement ou « Origine France Garantie », bienvenue dans la certification Ecobalyse… lancée aujourd’hui par le gouvernement ! Ecobalyse, le label environnemental pour nos vêtements ! Un article dans Aujourd’hui en France.

L’idée est que les fabricants de vêtements soient plus transparents sur le coût écologique de leurs produits. Evidemment un t-shirt écolo fabriqué en France sera mieux noté qu’un t-shirt synthétique, pour une utilisation de courte durée et conçu à l’autre bout du monde.

A quoi ressemblent ces notes ? c’est sur 20 ?

Oh, ça va être bien plus compliqué que ça ! Même franchement complexe car il y a tellement de données à prendre en compte : émissions de gaz à effet de serre, atteintes à la biodiversité, consommation d’eau, pollution du milieu naturel. Et puis il existe des centaines de milliers de types de vêtements plus ou moins recyclables, plus ou moins identifiables… les impacts sur l’environnement peuvent être très différents… c’est ce qu’explique le ministère de la Transition écologique.

Plus la note d’un vêtement est élevée, plus son coût pour la planète est élevé.

Si notre t-shirt made in France, fabriqué à partir de coton cultivé durablement, est noté 300… le t-shirt chinois en plastique sera noté au moins 4 fois plus haut : 1200.

La mode ultra-rapide est-elle dans le viseur du gouvernement ?

Oui à priori ! Le principe est en tout cas de sensibiliser ! Ce label Ecobalyse sera apposé par les fabricants sur une base volontaire.

Bientôt un label environnemental pour nos vêtements dans Aujourd’hui en France.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nuit des musées de Genève : 10e édition le 25 mai 2024
NEXT « Où est la mère ? » après la naissance des jumeaux de Jacquemus, Marion Maréchal accusée d’homophobie