retour sur une saison 1 pleine de rebondissements

retour sur une saison 1 pleine de rebondissements
retour sur une saison 1 pleine de rebondissements

Deux ans après avoir donné des sueurs froides à tout le monde avec les aventures du journaliste Jake Adelstein au pays des yakuza, Tokyo Vice revient pour une deuxième saison. Et vu la densité de cette série, un résumé des épisodes précédents ne sera pas de trop avant d’aborder la suite. Attention, spoilers !

Il n’a pas fallu longtemps à Jake Adelstein (Ansel Elgort) pour se faire un nom dans son pays d’adoption. A peine accepté dans la rédaction du prestigieux journal Meicho Shimbun, le journaliste américain gagne peu à peu la confiance de son supérieur et se lance dans l’enquête sur de mystérieux suicides provoqués par le clan Tozawa, yakuzas ultraviolents en plein essor à Tokyo. .

Et comme Jake a décidé de s’associer avec leurs ennemis jurés (le clan Ishida) afin d’obtenir des tuyaux pour ses papiers, il a fini par se faire refaire son portrait par les hommes de Tozawa en fin de saison, car leur patron n’en a pas vraiment envie. nous mettant notre nez dans ses affaires. Alors qu’il s’apprêtait à arrêter Tozawa, l’incorruptible flic Katagiri (Ken Watanabe) reçut également un ultimatum du clan yakuza, qui menaça de tuer toute sa famille.

Bref, Tozawa – qui a aussi fait disparaître le flic corrompu Miyamoto – est définitivement le grand méchant du Vice de Tokyoet malgré le mystérieux mal qui le ronge, il ne semble pas vouloir lâcher prise, pour le grand malheur de Misaki, sa maîtresse qu’il tyrannise.

Tozawa est également responsable de la disparition de la pauvre Polina (Ella Rumpf), l’hôtesse surendettée que l’on découvre dans les derniers instants de la saison 1 a été tabassée sur un bateau parce qu’elle refusait de coucher avec un ministre japonais client de Tozawa.

Tentatif de retourner aux États-Unis après avoir appris que sa sœur souffre à nouveau de problèmes de santé mentale, Jake semble changer d’avis lorsqu’il découvre les images de l’attaque de Polina sur une cassette vidéo livrée anonymement à son domicile, et il décide de faire appel à L’aide de Katagiri, même si ce dernier n’a plus confiance en lui depuis qu’il a foiré une de ses enquêtes.

Cette triste nouvelle menace d’accabler la malheureuse Samantha (Rachel Keller), la meilleure amie de Polina qui a perdu toutes ses économies en essayant de la retrouver – et qui a fini par flirter avec Jake après lui avoir demandé son aide. L’hôtesse star de la saison 1, hantée par son passé de missionnaire mormone – et de voleuse – a donc perdu tout l’investissement dont elle avait besoin pour ouvrir son propre club et a donc décidé de contracter un gros emprunt auprès du clan Ishida.

Une opération d’autant plus risquée qu’elle pourrait mettre en péril sa relation avec Sato, le yakuza qui s’est fait connaître tout au long de la saison 1 et qui était justement chargé de gérer le futur club de Samantha. Mais il n’est pas sûr qu’il puisse gérer grand-chose puisque dans le dernier épisode, il a été poignardé à plusieurs reprises avant de se vider de son sang sur le bitume.

A-t-il survécu à ses blessures ? Comme d’habitude, Vice de Tokyo a laissé à ses fans un terrible cliffhanger, et il faudra attendre la deuxième saison pour découvrir ce qui est arrivé à Sato et Polina. Une chose est sûre : les yakuza ne déconnent pas du tout, et il faudra donc encore une fois s’attendre à tout.

Vice de Tokyo saison 2, à partir du 4 avril sur CANAL+.

La saison 1 est disponible en intégralité via myCANAL.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Avec ses mélodies pop, ce groupe de cinq musiciens en concert dans le Cotentin
NEXT Robert De Niro, 80 ans, et son amant de 45 ans, profitent d’une rare sortie publique lors du dîner d’État à la Maison Blanche