quand des images choquantes refont surface

quand des images choquantes refont surface
quand des images choquantes refont surface

Sébastien Cauet, l’animateur star de la station NRJ, est dans la tourmente depuis plusieurs semaines. Visé par trois plaintes pour viols et agressions sexuelles, il se retire, pour le moment, temporairement des antennes de NRJ après un accord mutuel entre les deux parties.

Cauet a fait sensation à la radio, d’abord sur Fun Radio, Skyrock, puis sur NRJ depuis 2010 avec son émission C’Cauetune période entrecoupée d’une année sur la radio Virgin de 2017 à 2018. A la télévision, parmi les nombreux programmes qu’il présentait, les téléspectateurs retiendront surtout La méthode Cauetune émission diffusée au début des années 2000 sur TF1.

A 51 ans, Cauet a traversé les générations à travers des émissions souvent centrées sur les canulars et les blagues « potaches », à la limite parfois des limites. Depuis les accusations de viol et d’agression sexuelle contre l’animateur, plusieurs extraits de ses émissions ont refait surface sur les réseaux sociaux, remettant en cause ses méthodes privilégiant l’usage et l’hypersexualisation du corps féminin pour attirer un public.

Remarques envers la chanteuse Priscilla

Le 8 septembre 2010, Cauet invite la chanteuse Priscilla Betti dans son émission C’Cauet , diffusé le soir, sur NRJ. Il évoque la chanson du chanteur Regardez-moi (testez-moi, détestez-moi).

“Ça m’a excité […] c’est quand même méchant», déclare Cauet à l’antenne, avant de demander l’âge de Priscilla au moment de la sortie de cette chanson. “Je devais avoir 13 ans”, répond le chanteur. « À cet âge-là, je me disais : non, elle est mignonne, mais elle a 13 ans, et puis elle a grandi. Et je suis allé sur internet, il y a deux ans genre, et j’ai eu le malheur de dire à mon équipe “je la trouve toujours super sexy” et ils m’ont dit “mais tu te rends compte, elle a 15 ou 16 ans, c’est honteux” » dit Cauet en plaisantant. « Il avait un calendrier qu’il barrait tous les jours depuis l’âge de 13 ans », ajoute une personne de l’équipe de Cauet. Priscilla tente de se justifier sur les paroles de cette chanson, à laquelle il répond « Je l’ai pris comme une sale chose, tu me connais. » Lorsqu’il a appris que le chanteur avait, à cette époque, 21 ans, il a déclaré : « C’est possible, c’est l’âge légal, je suis couvert en France et aux Etats-Unis. »

L’attentat contre Cécile de Ménibus

En 2006, alors qu’elle participait à l’émission CaueTivi animée par Cauet et diffusée sur TF1 et Fun Radio, Cécile de Ménibus, qui a beaucoup travaillé avec l’animateur, est agressée sexuellement par l’acteur de films pour adultes Rocco Siffredi. Il a attrapé l’animatrice, lui a enfilé son pantalon et a simulé un rapport sexuel avec elle en pleine émission, sans son consentement, sous l’hilarité du public et de Cauet. Elle raconte même que dans la loge, l’acteur est venu la chercher et l’a embrassée de force. Ces images émergent actuellement sur les réseaux sociaux, au grand dam de l’animateur.

En 2017, sur le tournage de l’émission Bonjour les Terrienselle déclare qu’elle aurait “aimé le gifler à l’époque [à Rocco Siffredi, NDLR], mais je n’ai pas osé pour de nombreuses raisons. Quelques jours plus tard, Cauet, invité de PureMedias, ne va pas défendre sa collègue mais va plutôt lui demander « d’arrêter son cirque », estimant qu’elle l’avait « un peu échauffé ». « Rocco Siffredi, on le connaît. C’est une sorte d’animal. Pour lui, ça reste une plaisanterie”, a ajouté l’animateur.

Un baiser forcé avec la chanteuse Yelle

Dans Tout pour la musique, livre de Chloé Thibaud sorti en 2022 consacré aux musiciennes, la chanteuse Yelle raconte comment Cauet l’a embrassée de force à l’antenne. Les faits se sont produits à l’émission de radio C’Cauet, en 2008. « Sur le plateau, à la fin de l’émission, Cauet est à côté de moi et il tend la joue et me dit genre : ‘Fais-moi un bisou, c’est fini’. Je m’approche et bien sûr, au dernier moment, il tourne la tête et m’embrasse sur la bouche. Je me suis dit que c’était une blague d’école vraiment nulle, que ce n’était pas dramatique, mais en même temps, je me sentais vraiment mal. Parce que quelqu’un m’avait fait quelque chose que je ne voulais pas qu’on me fasse, aux heures de grande écoute, dans une émission très regardée », explique Yelle.

Un million d’euros d’amende pour « propos dégradants » visant une femme

En 2017, Cauet avait été mis en demeure par le CSA suite à un canular lors de son émission sur NRJ. La radio a, de son côté, dû payer la somme d’un million d’euros pour « propos dégradants ». Le 9 décembre 2016, le CSA a été interpellé par « des propos dégradants portant sur le physique d’une femme, victime du canular, ainsi que des injures et propos dégradants concernant sa vie intime. » L’autorité de régulation a estimé que la radio avait « publiquement humilié et placé dans une situation de détresse et de vulnérabilité évidente » la victime, qui n’avait pas donné son accord pour la diffusion de la séquence.

Quand les strip-teaseuses refusent de se déshabiller

Le 10 mars 2011, Cauet recevait dans son émission de radio C’Cauet sur NRJ, quatre strip-teaseuses sont venues promouvoir le salon de l’érotisme. Mais les sentiments ne fonctionnent pas vraiment entre eux.

Quand l’un des invités souligne que « dans un strip-tease, on est payé pour se déshabiller. Si je vous fais un strip-tease gratuit, c’est de l’exhibitionnisme », s’énerve l’animateur et les invite à quitter le plateau : « Vous êtes vraiment énervants et vous vous le dites. Puisque vous êtes payé, le simple fait de parler de votre salon vaut une fortune. Alors on va se dire au revoir tout de suite, la porte est là-bas.

Où en est l’enquête ?

Sébastien Cauet est visé par trois plaintes pour viols et agressions sexuelles, dont celle déposée le 18 novembre à Bourg-en-Bresse (Ain). L’enquête a été confiée à la brigade des mineurs de la police judiciaire de Paris, l’un des plaignants étant mineur au moment des faits.

De son côté, l’animateur “conteste toutes les accusations”, ont indiqué ses avocats mercredi 29 novembre dans un communiqué. « Notre client a déjà remis à la justice de nombreux éléments matériels probants à cet égard », écrivent MM. Xavier Autain et Simon Clémenceau. « Sur la base des informations dont nous disposons et de nos discussions avec le parquet, la situation semble vague et manque de la moindre précision. Nous appelons chacun à faire preuve de retenue et de rigueur plutôt que de relayer des informations partielles et infondées », demandent les conseils.

De leur côté, les avocats de Sébastien Cauet ont porté plainte pour « cyberharcèlement, tentative d’extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages sur personnes anonymes ». Dans ce contexte, l’animateur s’est mis d’accord avec NRJ “d’un commun accord” pour “garantir la sérénité de la procédure” de “son retrait temporaire des ondes” de la radio.

Lundi 4 décembre, ses avocats ont indiqué dans un communiqué que “Sébastien Cauet a été reçu par la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP) à Paris la semaine dernière, comme plaignant.” Il a pu réitérer aux services d’enquête “son souhait que les investigations progressent le plus rapidement mais aussi le plus sereinement possible, notamment en préservant le secret de l’enquête”, ont-ils ajouté.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans