L’œuvre de Lukas Bärfuss entre aux Archives littéraires suisses

L’œuvre de Lukas Bärfuss entre aux Archives littéraires suisses
L’œuvre de Lukas Bärfuss entre aux Archives littéraires suisses
--

Considéré comme l’un des auteurs germanophones majeurs de sa générationil fait partie des rares Suisses récompensés par le prix Georg Büchner en 2019, après Max Frisch en 1958, Friedrich Dürrenmatt en 1986 et Adolf Muschg en 1994.

De ferrailleur à auteur

Il est l’auteur des romans Koala (traduit par Lionel Felchlin aux éditions Zoé) et Cent jours, cent nuits (traduit par Eberhard Spreng et Bernard Chartreux et publié par l’Arche), et des pièces comme Les névroses sexuelles de nos parents (édité par l’Arche, traduction de Bruno Bayen) et Le bus (traduit par Jean-Louis Besson aux Éditions de l’Arche).

La collection de l’auteur suisse comprend donc ses œuvres de 25 dernières années, y compris les manuscrits originaux de ses textes. Des matériaux désormais accessibles aux chercheurs et autres curieux ou passionnés par l’auteur.

Lukas Bärfuss, tour à tour ferrailleur, jardinier et libraire avant de vivre de sa plume, explore diverses problèmes sociaux, et se concentre sur les plus vulnérables. Selon les éditions Zoé, « il se bat pour un monde où les valeurs de l’esprit prévalent sur celles de l’économie « . Son passé de dramaturge influence son style et imprègne ses écrits d’un rythme particulier, qui leur donne un effet étonnamment réaliste.

---

Aux côtés de Blaise Cendrars et Albert Einstein

L’œuvre de l’écrivain suisse alémanique rejoindra ainsi celles d’un grand nombre de ses compatriotes de naissance ou d’adoptioncomme Blaise Cendrars, S. Corinna Bille, Maurice Chappaz mais aussi Hermann Hesse, Rainer Maria Rilke ou encore Albert Einstein dont l’ALS conserve des archives partielles.

LIRE — Les descendants de Rainer Maria Rilke vendent les archives du poète

Les Archives littéraires suisses ont été créées en 1989 après que l’écrivain Friedrich Dürrenmatt ait fait don, de son vivant également, de l’ensemble de son œuvre à la Confédération suisse. Ils accueillent depuis des œuvres provenant de 4 régions linguistiques du pays : français, allemand, italien et romanche.

crédits photo : Vogler — CC BY-SA 3.0

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

---

PREV près de 17% des femmes souffrent de dépression
NEXT Au Louvre, un festival du cinéma italien avec Paolo Sorrentino