quand Vincent Lindon joue dans un film social, le résultat est toujours très très fort – Cinema News – .

quand Vincent Lindon joue dans un film social, le résultat est toujours très très fort – Cinema News – .
quand Vincent Lindon joue dans un film social, le résultat est toujours très très fort – Cinema News – .

Chaque jour, AlloCiné vous recommande un film à (re)voir à la télé. Ce soir : Vincent Lindon magistral dans un drame social percutant.

Sorti en salles en 2018, En Guerre, qui marque la quatrième collaboration entre le réalisateur Stéphane Brizé et l’acteur Vincent Lindon, est un film social percutant dont on ne sort pas indemne. Si vous souhaitez découvrir cette œuvre d’une grande justesse et d’une incroyable puissance, rendez-vous sur Arte ce mercredi soir.

En guerre raconte comment, malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record pour leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie a néanmoins décidé de fermer totalement le site. Accord violé, promesses non respectées : les 1 100 salariés, menés par leur porte-parole Laurent Amédéo (Vincent Lindontotalement habités), refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leurs emplois.

Stéphane Brizédont la mise en scène ici est impressionnante, j’avais envie de tourner En guerre comprendre ce qui se cache derrière les images médiatiques qui témoignent régulièrement des violences qui peuvent survenir lors d’événements sociaux. « Et au lieu du mot « derrière », il vaudrait mieux dire « avant » »précise le cinéaste. « Qu’y a-t-il avant l’éclatement soudain de ces violences ? Quel est le chemin qui mène à cela ? Une colère alimentée par un sentiment d’humiliation et de désespoir qui se construit au fil des semaines de lutte et où se révèle – nous le découvrirons – une colossale disproportion des forces en présence.

Le saisissant et engagé En guerrecriant la vérité, montre une fois de plus le lien fort qui nous unit Stéphane Brizé Et Vincent Lindonqui avait déjà travaillé auparavant sur Mademoiselle Chambon, Quelques heures de printemps et La Loi du Marché (et qui se retrouvera ensuite pour Another World). “C’est une relation qui se construit film après film, année après année, et qui est vraiment incroyable”s’enthousiasme le cinéaste. “Et ce n’est pas tant la confiance entre nous qui permet cette voie, mais plutôt l’absence totale de complaisance les uns envers les autres.”

Acteurs non professionnels et tournages express

« Après trois films dans lesquels j’incarnais Vincent dans des rôles muets, il fallait nécessairement faire évoluer notre travail et changer radicalement la nature du voyage et du personnage, tout en poursuivant cette nécessaire observation du monde »il ajoute. « Dans ce film, c’est un homme qui parle, qui se défend, qui résiste haut et fort. Nous en avions tous les deux besoin car c’est finalement quelque chose qui nous caractérise dans la vie : nous sommes habités par la colère. Nécessité du sujet, nécessité d’une évolution de notre travail, ce rôle de leader et cette histoire sont venus répondre à ces deux exigences.

Pour En guerre, Stéphane Brizé un, quant à La loi du marchéentouré de son acteur principal, Vincent Lindon, acteurs non professionnels. Et réalisé un shooting express de seulement 23 jours ! « Je voulais que l’énergie du tournage fasse écho à l’énergie du combat que peuvent mener les salariés dans une affaire comme celle décrite dans le film »note le réalisateur. « Il s’agit, dans les deux cas, d’une course contre la montre, d’un combat permanent contre la montre. Pas de confort, pas de répit, juste une lutte pour obtenir l’essentiel. »

Ce soir sur Arte à 22h55

En guerre : Vincent Lindon et Stéphane Brizé au micro d’AlloCiné

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un nouveau film d’action avec Sabrina Ouazani sur Prime Video