“Il n’y a rien de nouveau”, George Lucas était déçu par Star Wars 7 et il a de bonnes raisons de l’être

Actualités culturelles “Il n’y a rien de nouveau”, George Lucas était déçu par Star Wars 7 et il a de bonnes raisons de l’être

Publié le 21/05/2024 à 05:25

Partager :

Lorsque « Star Wars : Le Réveil de la Force » est sorti en 2015, cela a marqué le début d’une nouvelle ère pour l’une des franchises les plus emblématiques de l’histoire du cinéma. Cependant, tout le monde n’a pas été enchanté par ce renouveau galactique. George Lucas, le créateur visionnaire de la saga Star Wars, a exprimé sa déception face au film, affirmant qu’il n’apportait rien de nouveau. Mais pourquoi Lucas a-t-il ressenti cela et quelles sont les raisons de son mécontentement ?

Résumé

  • Incapacité à innover
  • Une approche différente de la narration
  • Gestion de la franchise par Disney
  • Profondeur des personnages et des thèmes
  • L’héritage du préquel

Incapacité à innover

George Lucas est connu pour son désir constant d’innovation. Lorsqu’il crée « Star Wars » en 1977, il révolutionne non seulement les effets spéciaux, mais il redéfinit également le genre de la science-fiction au cinéma. Pour Lucas, chaque épisode de la saga devait repousser les limites de la technologie et de la narration cinématographique. “Le Réveil de la Force”, réalisé par JJ Abrams, bien que succès commercial indéniable, a été critiqué pour son manque de créativité et d’originalité. Lucas a souligné que le film ressemblait trop à « Un nouvel espoir » de 1977, s’appuyant sur des éléments nostalgiques plutôt que d’offrir quelque chose de vraiment nouveau.


Une approche différente de la narration

Lucas a toujours été un conteur ambitieux, cherchant à explorer des thèmes complexes et à élargir l’univers de Star Wars. Ses préquelles, bien que controversées, ont introduit de nouvelles planètes, de nouveaux personnages et de profondes intrigues politiques. En comparaison, « Le Réveil de la Force » a été vu par Lucas comme une rétrospective plutôt que comme une progression. Le recours à des éléments familiers, tels que la destruction d’une super-arme de type Death Star et la réintroduction de personnages emblématiques, a été perçu par Lucas comme une régression narrative.


Gestion de la franchise par Disney

Lorsque Lucas a vendu Lucasfilm à Disney en 2012, il espérait que la nouvelle direction continuerait à respecter et à développer sa vision originale tout en apportant de nouvelles idées. Cependant, il a exprimé sa frustration face à la direction que prenait Disney, estimant que l’entreprise n’était pas suffisamment engagée dans l’innovation et l’exploration de nouvelles voies. “Ils voulaient faire un film pour les fans”, a-t-il déclaré, indiquant que l’approche de Disney était plus commerciale que créative.


Profondeur des personnages et des thèmes

Un autre aspect de la déception de Lucas réside dans le traitement des personnages et des thèmes. Dans les films de Lucas, même les personnages secondaires avaient des arcs narratifs significatifs, et les thèmes de la politique, de la philosophie et de la moralité étaient omniprésents. “Le Réveil de la Force” a été critiqué pour son manque de profondeur thématique et pour ses personnages parfois perçus comme des répliques plutôt que des innovations. Le film a été accusé de ne pas prendre de risques narratifs, se contentant de plaire à la base de fans existante sans chercher à explorer des questions plus profondes.


L’héritage du préquel

Bien que les préquelles de Lucas aient suscité des réactions mitigées, elles ont fini par être reconnues pour leur ambition et leur innovation. Des films comme « La Menace Fantôme » ont introduit des concepts innovants tels que la politique de la République Galactique et les origines de Dark Vador. En revanche, « Le Réveil de la Force » semblait jouer la sécurité, revenant à des formules éprouvées plutôt que de risquer l’expérimentation. Pour Lucas, cela représentait un manque d’audace artistique.

La déception de George Lucas avec “Star Wars : Le Réveil de la Force” est compréhensible si l’on considère son engagement en faveur de l’innovation et de sa narration ambitieuse. Pour Lucas, Star Wars a toujours été plus qu’une simple saga spatiale ; c’était un terrain d’expérimentation cinématographique et narrative. Son mécontentement réside dans le fait que l’épisode VII n’a pas réussi à perpétuer cette tradition d’audace et de créativité, préférant s’appuyer sur des éléments nostalgiques et familiers. En fin de compte, Lucas a de bonnes raisons d’être déçu, car pour lui, « Star Wars » consiste à repousser les limites du possible – un esprit qui, selon lui, s’est quelque peu perdu dans cette nouvelle itération.

Pour rappel, Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force est disponible sur la plateforme SVOD Disney+.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un nouveau film d’action avec Sabrina Ouazani sur Prime Video