son regard sur la saga depuis 2015

son regard sur la saga depuis 2015
son regard sur la saga depuis 2015

Avant sa visite à Cannes, revenons sur le point de vue de Lucas sur la saga depuis le rachat de Disney.

Depuis un an, on peut dire que George Lucas a le vent en poupe. Si le réalisateur s’est montré plutôt discret ces dernières années, notamment avec le rachat de LucasFilms par Disney, il n’en reste pas moins présent dans le paysage pop-culture. Maintenant que l’on sait que l’homme recevra une Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes 2024, il est peut-être temps de faire une rétrospective sur son regard sur sa saga, qui a connu des hauts et des bas depuis sa création déjà en 1977.

Nous avons déjà pu trouver George en 2023, de manière assez inattendue, avec le roman graphique de Renaud Roche Et Laurent Hopmanpublié aux Editions Demande, Guerres de Lucas (ce que nous recommandons vivement). La bande dessinée connaît un énorme succès, obtenant le Prix Fnac, et est maintenant exporté dans de nombreux pays. Retraçant l’odyssée de Luc et ses équipes pour la création de Star Wars – Épisode IV – Un nouvel espoir (Georges Lucas, 1977), le récit est avant tout un regard humain sur le cinéma avant d’être une pure ode à la saga de science-fiction. On attend désormais la suite, prévue pour 2025 (et qui se clôturera ensuite avec un troisième et dernier tome), qui abordera Star Wars – Épisode V – L’Empire contre-attaque (Irvin Kershner1980) mais aussi un certain archéologue au chapeau.

Une époque que seuls les plus de quarante ans connaissent

Après ce succès, il a été annoncé que le réalisateur recevrait une Palme d’Or d’honneur au prochain Festival de Cannes 2024. Un prix prestigieux pour un événement qui n’a jamais eu peur de s’aventurer dans une galaxie très très lointaine, puisque l’on rappelle que Star Wars – Épisode III – La revanche des Sith (Georges Lucas2005) ou encore Solo – Une histoire de Star Wars (Ron Howard2018) avaient droit à leur programmation à Cannes. Et au vu de l’actualité récente, il est parvenu à nos oreilles (enfin pas seulement aux nôtres, à tous les journalistes ayant une bonne ouïe plutôt) que monsieur avait un avis très favorable sur la série. Star Wars-Obi-Wan Kenobi (Hossein Amini Et Joby Harold2022), diffusé sur Disney+.

“Vous savez, je ne pense pas qu’il y ait une bonne ou une mauvaise adaptation…”

Georges Lucas et Guerres des étoilesc’est toujours une relation amour/haine. Changer sa trilogie originale des années plus tard pour l’améliorer, puis créer une nouvelle trilogie, Luc vend enfin son bébé à Disney. En 2015, lorsque Star Wars – Épisode VII – Le Réveil de la Force (Abrams, 2015), son avis est demandé. Ce que vous vous apprêtez à lire est raconté dans les écrits de Bob Iger, PDG de Disney :

Juste avant la sortie du film, Kathy (Kathleen Kennedy, directrice de LucasFilms) a montré le film à George. Il n’a pas caché sa déception. “Il n’y a rien de nouveau”, a-t-il déclaré. Dans chaque film de la trilogie originale, il était important pour lui d’introduire de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouveaux personnages et de nouvelles technologies. Dans celui-ci, a déclaré George, “il n’y a pas assez d’avancées techniques ou visuelles”. Bob Iger

Abramsle réalisateur des septième et neuvième épisodes, avouera qu’il aurait préféré que George approuve sa version. Inversement, Luc aurait trouvé Star Wars – Épisode VIII – Les derniers Jedi (Ryan Johnson, 2017) brillamment réalisé, et en aurait discuté avec son réalisateur. Ayant assisté aux avant-premières de ces deux films, il ne sera pas à celle de Star Wars – Épisode IX – L’Ascension de Skywalker (Abrams2019) et ne le commentera pas, le film étant pour beaucoup le moins préféré de la saga.

Abrams contre Lucas

Tony Gilroyscénariste de Rogue One – Une histoire de Star Wars (Gareth Edwards2016) et Star Wars – Andor (Tony Gilroy Et Stephen Schiff2022-…) accompagne aussi sa petite anecdote en racontant que George j’aurais adoré le filmÉdouardau point d’en discuter pendant quarante-cinq minutes avec le scénariste.

Enfin, concernant la mixité Solo – Une histoire de Star Warssauvé de justesse par Ron Howardréalisateur et ami de longue date de Georgeil aurait indiqué que l’homme barbu serait venu pendant le tournage, un phénomène assez rare, mais qu’il aurait apporté un grand soutien au projet.

« Quoi, George nous aimait ? Ouf, on peut souffler un peu.

Concernant la série, si on le sait déjà Luc passé une tête sur les plateaux de Star Wars – Le Mandalorien (Jon Favreau2019-…) et Star Wars-Ahsoka (Jon Favreau Et Dave Filoni2023-…), aurait-il, lors d’une discussion avec Filoni en 2020, a montré tout son enthousiasme pour la série de Vacarme Et Grogupremière série live Guerres des étoiles : un projet qui tenait à cœur George depuis la création de la franchise.

Enfin, sur la série Star Wars-Obi-Wan Kenobidont nous vous parlions plus tôt, il a été révélé que Luc a toujours montré un grand soutien au projet, notamment parce qu’il y a trouvé une véritable suite et un hommage à la Prélogie, qu’il a produit de 1999 à 2005. Il a notamment été tout à fait d’accord sur le fait queObi Wan Et Vador s’affrontent à nouveau, entre leur combat de Mustafar Et celui de l’étoile noire.

“D’accord, eh bien, si papa est d’accord…”

Comme vous pouvez le constater, le réalisateur continue de jeter de fréquents regards sur sa création, tantôt pour des conseils, tantôt pour des avis. Quoi qu’il arrive, la créature et son créateur ont encore de beaux jours devant eux !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV C’est juste un au revoir de Guillaume Brac, sélectionné pour Acid 2024 : Notre avis
NEXT C’est juste un au revoir de Guillaume Brac, sélectionné pour Acid 2024 : Notre avis