« Clos », premier film de Maxence Merle

« Clos », premier film de Maxence Merle
Descriptive text here

Maxence Merle, jeune cinéaste du Livradois-Forez, touche enfin à son rêve d’enfant. Le samedi 18 mai, à la Façade, il présentera « Clos », une histoire intimiste, fruit d’une détermination sans faille.

« Clos » est le premier film réalisé par Maxence Merle, étudiant en licence de cinéma. « J’ai envie de faire du cinéma depuis que je suis tout petit, raconte le jeune homme. J’ai regardé beaucoup de courts métrages sur YouTube. Et à l’école primaire, je me suis orienté vers le théâtre. Mais j’ai toujours voulu faire carrière dans le cinéma. »

Des rencontres décisives

Le projet de Maxence a commencé à prendre forme alors qu’il était en terminale : « J’avais envie de parler de l’angoisse, de la folie qui pouvait se cacher derrière tout ça. Puis est apparu le thème de l’homosexualité, du coming-out. »

Pour retrouver ses acteurs, il a lancé un appel sur les réseaux sociaux. «En fait, l’ami d’un ami m’a dit qu’il était partant», raconte le jeune réalisateur. Et le deuxième acteur est un ami que j’avais sur Instagram. » Les deux rôles principaux trouvés, c’est à Ambert et particulièrement au Forum Jeunesse que le directeur a cherché du soutien. « J’ai passé un coup de fil au Forum avant de trouver mon deuxième acteur. » Enfin, Maxence et le Forum Jeunes ont travaillé ensemble pour faire avancer le projet : association pour la collecte de fonds, utilisation des locaux pour un briefing des comédiens et des techniciens, connexions multiples pour trouver les compétences nécessaires à la production.

“Le tournage a été plutôt instinctif”

Côté technique, Maxence a pu compter sur Kevin Gourbeyre, caméraman, qui a filmé et monté le court métrage. La musique a également été composée par un Ambertois : « Helfry, c’est son nom d’artiste », explique Maxence. Il a été au lycée d’Ambert et étudie aujourd’hui à Paris. »

Pour Maxence, finalement, le plus compliqué a été de communiquer sur son film. « Pour le reste, le tournage, tout a été plutôt instinctif, raconte-t-il. J’étais passionné, très motivé et très bien accompagné. »

La projection du court-métrage, soutenue par le Ciné-Club d’Ambert, sera suivie du tournage du film, réalisé par Martial Delorme, puis d’un échange avec l’équipe du film.

Informations Plus

Pratique. Rendez-vous samedi 18 mai, à 17h. Entrée gratuite, billetterie sur place avant la projection ou sur www.helloasso.com.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le dernier film réalisé par Steven Spielberg arrive sur Netflix. Aussi bon soit-il, ce fut un terrible échec au cinéma ! – .
NEXT Ce que l’on sait de la nouvelle série Disney+ « Daredevil : Born Again »