bonne nouvelle pour l’économie, augmentation… – .

bonne nouvelle pour l’économie, augmentation… – .
bonne nouvelle pour l’économie, augmentation… – .

En Algérie, c’est une bonne nouvelle irréversible pour l’économie car durant l’année 2023, le pays a enregistré une augmentation des importations globales de 21,9% par rapport à l’année 2022.

Par ailleurs, en 2023, les prix à l’exportation et à l’importation des biens ont diminué respectivement de 21,9% et de 14,2% par rapport à 2022. Ces variations de prix, notamment à l’exportation, s’expliquent par la baisse des prix des hydrocarbures de 21,7% en 2023 par rapport à 2022, ainsi que par une baisse des prix des produits hors hydrocarbures de 24,4% sur la même période, selon une récente publication de l’Office national des statistiques (ONS).

Il en est de même pour les exportations en volume, qui ont enregistré une hausse de 3% par rapport à l’année précédente. Les exportations de biens ont été évaluées à 7406,3 milliards de dinars, contre 9208,5 milliards durant l’année 2022, soit une baisse de 19,6%. Les importations de biens ont été évaluées à 5794,0 milliards de dinars contre 5539,7 milliards durant l’année précédente, soit une hausse en valeurs courantes de 4,6%.

Selon l’ONS, ces données sur les échanges extérieurs enregistrés de biens ont conduit à une baisse de l’excédent commercial de 3.668,8 milliards de dinars en 2022 à 1.612,3 milliards en 2023, soit une baisse de 56,1%.

Ces évolutions conjointes des exportations et des importations de biens ont entraîné une décélération du taux de couverture des importations par les exportations, qui passe de 166,2% en 2022 à 127,8% en 2023.

Les termes de l’échange se dégradent également, passant de 109,4% en 2022 à 99,6% en 2023, selon la même source.

Français Par ailleurs, les prix à l’importation des biens ont enregistré une baisse de 14,2% par rapport à l’année 2022. Toutes les catégories de produits ont enregistré des baisses des prix à l’importation des biens au cours de l’année 2023 par rapport à l’année 2022, à savoir : les huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale de 28,9% ; les produits alimentaires et animaux vivants de 20,1% ; les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes de 13,8% ; les articles manufacturés divers de 12,3% ; les machines et matériel de transport de 10,7% ; les produits chimiques et connexes de 9,6% ; les articles manufacturés de 9,0% ; les matières premières non comestibles, à l’exception des carburants, de 6,7% ; les boissons et tabacs de 0,5%.

En volume, l’année 2023 a enregistré une augmentation des importations globales de 21,9% par rapport à l’année 2022. L’évolution du volume des importations de marchandises a connu des augmentations pour toutes les catégories de produits suivantes : machines et matériel de transport avec 60,3% ; articles manufacturés divers avec 31,5% ; combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes avec 16,3% ; huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale avec 14,4% et enfin produits alimentaires et animaux vivants avec 13,8%.

Les produits chimiques et connexes, les articles manufacturés et les matières premières non alimentaires, à l’exception des carburants, ont enregistré des hausses respectives de leurs volumes de 10,3%, 6,8% et 1,9%. A l’exception de la catégorie boissons et tabac qui a enregistré une légère baisse de 0,2%.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi c’est le meilleur moment pour changer de forfait mobile – .
NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .