les clés du succès selon ALTEN Maroc (VIDEO) – .

les clés du succès selon ALTEN Maroc (VIDEO) – .
les clés du succès selon ALTEN Maroc (VIDEO) – .

Le Cercle des ÉCO a organisé récemment une table ronde sur le thème « La marque employeur à l’ère de l’IA ». Les participants étaient : Hajar Bououd, Directrice des Ressources Humaines et de la Communication d’ALTEN Maroc ; Mohammed Benouarrek, DRH et expert international en Ressources Humaines et Conduite du Changement ; Alexandra Montant, Directrice Générale Adjointe de ReKrute – Make me better ; Youssef El Hammal, Directeur de la Publication chez DRH.ma ; et Karim Idrissi Kaitouni, Directeur chez Best Place To Work. Le débat a été modéré par Meriem Allam, Directrice de la Publication d’Inspirations ÉCO.

Pour Hajar Bououd, Directrice des Ressources Humaines et de la Communication d’ALTEN Maroc, la marque employeur ne se définit pas selon une formule identique pour tous. En effet, la dirigeante considère que plusieurs paramètres entrent en jeu afin de créer une recette sur mesure.

Tout d’abord, les valeurs, la mission et la culture de l’entreprise doivent être très claires. Ce sont elles qui forment l’image ou la marque employeur auprès des candidats potentiels, des collaborateurs internes, mais aussi du grand public.

Deuxièmement, la jeune génération est très soucieuse de développer ses compétences. Les entreprises doivent savoir investir dans des plans de formation.

Troisièmement, la flexibilité est un ingrédient très présent depuis la crise du Covid.

Quatrièmement, l’innovation est portée par l’émergence de nouvelles technologies. Les candidats, comme les salariés, veulent savoir comment l’entreprise intègre l’innovation dans ses processus et ses projets.

Cinquièmement, l’implication de l’entreprise dans les réalités sociales et sociétales compte beaucoup. C’est ce que confirme l’expérience d’ALTEN auprès de ses collaborateurs. Ils souhaitent tous prendre part aux projets sociaux et/ou sociétaux qu’ALTEN pilote chaque année. Ils souhaitent donc participer à des projets liés à la lutte contre le changement climatique.

Enfin, le package de rémunération est forcément le sixième ingrédient. Mais le dosage de ces six éléments doit être adapté en fonction de la population. Un jeune diplômé ne réagit pas comme un salarié senior ou confirmé. Il y a une hétérogénéité d’intérêts, selon la génération, les expériences, etc. C’est pourquoi il est important de savoir s’adapter. Au départ, les jeunes diplômés sont davantage motivés par leur package de rémunération.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi les mineurs ont-ils perdu leur emprise sur le marché ? – .
NEXT Trois stations wallonnes sur le podium des stations les plus ponctuelles de janvier à juin – .