chaos indomptable sur le site et au centre de Fosses – .

chaos indomptable sur le site et au centre de Fosses – .
chaos indomptable sur le site et au centre de Fosses – .

Ils étaient plusieurs centaines (venus de toute la Wallonie) à converger vers le site de Fossois pour dénicher de bonnes affaires. A tel point que les avenues Albert 1er et des Déportés, du Sart-Saint-Laurent au garage Mazuin, étaient complètement embouteillées en fin de matinée.

« La vente commençait à 10h30 mais même si on arrivait à 10h, c’était déjà trop tard. Il fallait être là bien plus tôt.commente un habitant de Floreffe, qui a fait demi-tour après avoir attendu une vingtaine de minutes.

Plusieurs personnes ont fait de même. Le centre de Fosses était d’autant plus encombré que des feux de signalisation régulant la circulation alternée ralentissaient la circulation. Des gens se sont même garés sur les parkings des supermarchés ou dans les rues parallèles, chez les riverains. Une foule indomptable !

À l’entrepôt, les clients recevaient des tickets et devaient attendre leur tour pour entrer dans cette caverne d’Ali Baba par vagues d’environ 50 personnes.

La police ne s’attendait pas à ça

La zone de police Entre Sambre et Meuse a été quelque peu surprise par cet afflux inattendu. « On savait qu’il y avait cette liquidation et que ça allait attirer du monde mais on ne s’y attendait pas, commente le commissaire Jean-François Dautreppe. On était un peu devant le fait accompli et on est démunis. »

De plus, le week-end, la police travaille avec des effectifs réduits. « Un samedi comme celui-ci, nous avons une équipe sur le terrain jusqu’à 14 heures qui est présente pour les appels au 101 et qui est donc occupée à des interventions urgentes, il continue.« Nous n’avons donc pas la capacité de mettre en place quelque chose pour réguler ces embouteillages. Il faut être patient. »

Ouverte en 1984, Transfilco est déclarée en faillite en août 2023. Un syndic est nommé quelques mois plus tard et il charge le Comptoir des Faillites & Saisies, à Spy, d’organiser la vente du stock résiduel, de gré à gré.

Sur sa page Facebook, le Comptoir a fièrement annoncé le premier chariot qui venait de quitter l’entrepôt. Mais il n’a pas prévenu la population à ce moment-là de ne plus venir sur le site, tant celui-ci était saturé.

Cette liquidation monstre, prévue à raison d’une vente par semaine tous les samedis, devrait s’étaler sur les mois de juillet et août. Les riverains s’inquiètent déjà si une situation similaire devait se reproduire tous les samedis…

« Pour les prochaines fois, nous contacterons la Municipalité et les organisateurs pour voir ce que nous pouvons mettre en place pour que cette situation ne se reproduise plus et que les choses se passent le mieux possible pour tout le monde »Le commissaire Dautreppe rassure déjà.

A midi, le Comptoir des Faillites & Saisies annonçait qu’il n’y avait plus de billets disponibles à la vente aujourd’hui.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les raffineurs d’huile de palme contre une taxe d’importation de 10% – .
NEXT La course aux voitures électriques abordables s’accélère – .