Après deux ans, la route de Lausanne rouvre ce lundi – .

Après deux ans, la route de Lausanne rouvre ce lundi – .
Après deux ans, la route de Lausanne rouvre ce lundi – .

Après deux ans de travaux, la route de Lausanne rouvre ce lundi

Cet axe majeur était jusqu’à présent à sens unique le long du village de la Rive Droite. Son nouveau lifting vise à favoriser la mobilité douce et à réduire les conflits de mobilité.

Publié aujourd’hui à 14h21

Abonnez-vous maintenant et profitez de la fonction de lecture audio.

BotTalk

C’est la fin d’une longue attente pour les habitants de Genthod et Bellevue. Après deux ans de perturbations, les travaux sur la route de Lausanne entre le rond-point de la route de Collex et le chemin des Mollies sont enfin terminés. Dès le lundi 8 juillet à 5 heures du matin, la route sera à nouveau accessible dans les deux sens. Jusqu’à présent, seuls les véhicules circulant en direction de Lausanne pouvaient y circuler.

Le réaménagement de cette route a débuté en janvier 2022. L’objectif principal était de pacifier la traversée du village de Bellevue. Une berme centrale accueillant une cinquantaine d’arbres a été construite. Un revêtement insonorisant a également été posé, et la vitesse a été limitée à 30 km/h. Le coût de ces aménagements s’élève à 11,2 millions de francs.

Places de parking supprimées

L’accent a également été mis sur la mobilité active. « La requalification de l’axe a permis d’éliminer le conflit entre les véhicules en stationnement et les vélos en empêchant désormais les portières des véhicules de s’ouvrir sur la piste cyclable, explique Marc-André Siegrist, porte-parole de la Direction de la santé et de la mobilité (DSM). Les automobilistes n’ont plus besoin de traverser la piste cyclable pour monter et descendre de leur véhicule. » Les trottoirs ont également été élargis (entre 2 et 4 mètres).

Ces aménagements ne sont pas sans conséquences sur le stationnement. 54 places de stationnement ont été supprimées. Elles seront toutefois compensées par le réaménagement du parking municipal que mène la Commune de Bellevue. « Une place de stationnement pour handicapés a été créée, alors qu’il n’y en avait pas avant les travaux. Près de 20 places supplémentaires pour les deux-roues ont été créées », précise le porte-parole de DSM.

Bassins de rétention

Le chantier a nécessité des aménagements très particuliers. Compte tenu du nombre de camions circulant sur ce trajet, de grands bassins de rétention ont été creusés pour éviter les déversements de liquides en cas d’accident. C’est la première fois que le Canton procède à un tel aménagement.

Si un camion transportant de l’essence ou des huiles minérales s’était renversé pendant les travaux, les fluides se seraient retrouvés dans ces bassins. « À l’arrivée des secours, ils ferment les vannes des réservoirs, ce qui empêche le liquide de se déverser dans le lac, explique Marc-André Siegrist. Une fois la situation maîtrisée, la substance est pompée puis traitée de façon sécuritaire. »

Tous ces travaux n’ont pas été sans conséquences pour les riverains. L’accès aux commerces a été maintenu, mais les voitures et les TPG ont été détournés. L’Etat a indemnisé cinq entreprises du secteur, pour un montant total de 298 291 francs.

La réouverture de ce tronçon marque la fin d’un long processus de réfection de l’ensemble de la route de Lausanne. Avant Bellevue, c’était la ville de Versoix qui avait subi quatre années de travaux. C’est désormais un itinéraire plus sûr, notamment aux passages piétons, qui est à disposition des Genevois. « L’objectif était aussi de favoriser la convivialité dans les communes traversées et d’améliorer l’accessibilité pour la mobilité douce », précise le porte-parole.

L’exécutif de Bellevue salue « l’excellente collaboration entre l’Etat de Genève et le service technique communal sur ce projet d’envergure ». Pour la conseillère administrative Mylène Schopfer Sandoz, la réouverture de la route permettra de fluidifier le trafic motorisé sur l’ensemble du territoire de Bellevue. Pierre Maudet estime pour sa part que ces aménagements prouvent « qu’il est possible de faire cohabiter différents modes de transport tout en renforçant la sécurité des usagers et la qualité de vie des riverains ».

Bulletin

“Dernières nouvelles”

Envie de rester au courant de l’actualité ? « Tribune de Genève » vous propose deux rendez-vous par jour, directement dans votre boîte mail. Ainsi, vous ne manquez rien de ce qui se passe dans votre canton, en Suisse ou dans le monde.

Autres newsletters

Ouvrir une session

Émilien Ghidoni est journaliste à la Tribune de Genève depuis août 2022. Il couvre les questions de mobilité et la commune de Vernier en particulier. Il est titulaire d’un Master en journalisme et d’un Bachelor en relations internationales.Plus d’informations @emilien_ghidoni

Vous avez trouvé une erreur ? Merci de nous la signaler.

1 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Près de 60 % des recherches Google n’entraînent aucun clic – .
NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .