Royal Air Maroc gâche les vacances des MRE – .

Salwa Demnati, députée socialiste (opposition), a dénoncé l’augmentation du prix des billets de Royal Air Maroc pour les Marocains du monde qui souhaitent passer leurs vacances d’été au Maroc, accusant la compagnie de pratiquer des prix élevés alors qu’elle bénéficie chaque année de subventions de l’Etat.

Demnati a critiqué la politique tarifaire de Royal Air Maroc qui ne facilite pas la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui veulent passer leurs vacances d’été au Maroc. La parlementaire a cité l’exemple des Marocains au Canada qui doivent payer plus de 2.000 dollars canadiens pour un billet d’avion vers le Maroc. « Comment voulez-vous que ces gens viennent dans leur pays et boostent le tourisme ? », s’est-elle interrogée.

Lire : Royal Air Maroc : Des billets trop chers pour les MRE ? Le ministre répond

Les Marocains du monde entier contribuent de manière significative au développement du royaume. Les transferts de fonds des MRE ont atteint plus de 100 milliards de dirhams en 2023, a rappelé le député du groupe socialiste, déplorant le fait que Royal Air Maroc n’opère aucun changement de prix et de services au profit des MRE et de sa clientèle en général alors qu’elle bénéficie chaque année d’un soutien financier de l’Etat. L’année dernière, la compagnie aérienne a reçu 4 milliards de dirhams de subventions publiques, a ajouté le parlementaire.

Lire : Marhaba 2024 : des billets abordables pour les MRE ?

« Ayez pitié de cette catégorie, Monsieur le Ministre, nous posons la même question depuis des années, mais sans aucune réponse ni changement positif, que ce soit dans le transport maritime ou aérien », a déclaré Demnati au ministre du Transport et de la Logistique, appelant à prendre des mesures pour réduire les prix des billets d’avion et de bateau pour les MRE souhaitant passer leurs vacances d’été au Maroc.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une excellente façon d’atteindre une étape importante en matière de performance globale – .
NEXT Début de la première culture légale de « Beldia » – .