une bonne conduite peut réduire les primes – .

une bonne conduite peut réduire les primes – .
une bonne conduite peut réduire les primes – .

De nombreux assureurs proposent des modèles d’économies de primes, par exemple pour les personnes qui ne parcourent que quelques kilomètres par an.

Plusieurs compagnies d’assurance automobile commencent à évaluer de manière plus détaillée les risques individuels de leurs assurés. En prenant en compte le comportement de conduite des conducteurs concernés, elles souhaitent pouvoir fixer la prime d’assurance de manière plus équitable à l’avenir. Le point délicat de cette approche est la protection des données.

La numérisation transforme fondamentalement notre façon de vivre : de la façon dont nous communiquons, interagissons et travaillons à la façon dont nous organisons nos loisirs et nos voyages. Un autre secteur particulièrement touché par ces changements est celui des assurances, qui dépend fortement des données collectées.

La transformation technologique en cours offre non seulement aux compagnies d’assurance la possibilité d’atteindre leurs clients par le biais de différents canaux, mais leur fournit également de nouveaux critères de sélection et ouvre de nouvelles perspectives en matière de gestion des sinistres. Dans le secteur automobile, l’utilisation de trackers, de capteurs et d’applications spécifiques permet aux entreprises de proposer des offres d’assurance de plus en plus personnalisées. Une caractéristique centrale de ces offres est le fait que les données de risque individuelles constituent la base de la fixation des primes et de la définition des prestations assurées. Cette approche personnalisée est observée depuis plusieurs années et les technologies récentes comme l’intelligence artificielle lui ont donné un nouvel élan.

Passer d’une évaluation globale à une évaluation individuelle des risques

Pendant des décennies, les primes d’assurance automobile ont été fixées en fonction de critères tels que le sexe, l’âge, la durée du permis de conduire, le type de véhicule, la puissance du moteur et la nationalité. Cependant, de plus en plus de clients exigent la prime la plus basse possible, adaptée à leur profil de risque individuel. La transition numérique et la demande des assurés pour des modèles d’évaluation plus équitables conduisent à des tarifs d’assurance basés sur le comportement de conduite réel des assurés : les concepts de « Pay-as-you-drive » (PAYD) et de « Pay-how-you-drive » (PHYD) gagnent de plus en plus d’importance.

Dans le cas du Pay-as-you-drive, la prime d’assurance est fixée en fonction des kilomètres parcourus. Moins l’assuré utilise son véhicule, moins il risque d’avoir un accident et moins il paie de prime. Ce modèle favorise les personnes qui utilisent rarement leur véhicule. En encourageant la réduction du kilométrage, il encourage également les comportements plus respectueux de l’environnement. La technologie GPS et les appareils de diagnostic embarqués (OBD) permettent aux assureurs d’enregistrer avec précision les kilomètres parcourus et d’ajuster les primes en conséquence.

Dans les modèles de paiement à la carte, c’est la qualité de conduite qui est prise en compte. Des dispositifs techniques embarqués enregistrent des facteurs tels que le dépassement de la limite de vitesse autorisée, un freinage brusque ou un virage risqué. Les données collectées sont ensuite prises en compte dans le calcul de la prime d’assurance. Cela est rendu possible par les technologies télématiques les plus avancées, qui sont capables de surveiller et d’analyser le comportement du conducteur en temps réel. Ceux qui sont prudents et prévoyants bénéficient alors de coûts d’assurance réduits.

Applications de surveillance et d’enregistrement télématique pilotées par GPS

Ces modèles marquent l’abandon de l’évaluation traditionnelle du risque, selon des critères généraux, au profit de l’adoption d’une approche plus individuelle et équitable. Ils tiennent compte du fait que dans un groupe d’automobilistes du même âge et de la même expérience, le risque varie selon les styles de conduite. Les jeunes conducteurs, qui paient souvent des primes élevées en raison du taux de sinistres statistiquement élevé de cette tranche d’âge, pourraient particulièrement en bénéficier à condition de conduire de manière sûre et responsable.

Les modèles PAYD et PHYD, dont les primes reflètent réellement le profil de risque individuel, ne sont toutefois pas encore la norme. Ils sont proposés d’une part par des prestataires opérant dans une niche limitée (« Insurtechs ») et d’autre part par certains assureurs traditionnels qui les proposent en complément de l’assurance automobile, de la casco et de la responsabilité civile. Ce type d’assurance télématique s’adresse principalement aux jeunes conducteurs âgés de 17 à 30 ans. Les données sont collectées à l’aide d’une application ou d’un enregistreur de collision. À l’avenir, ces modèles devraient toutefois se généraliser et, grâce aux incitations financières directes à une conduite prudente, contribuer à une circulation plus sûre.

L’introduction des tarifs PAYD et PHYD pose toutefois quelques problèmes. La protection des données est un enjeu majeur, car les compagnies d’assurance obtiennent des informations détaillées sur les habitudes de conduite de leurs clients. En outre, un certain nombre de questions juridiques doivent être clarifiées afin de garantir la protection des données collectées.

Économisez de l’argent sur les primes, de manière conventionnelle

Mais aujourd’hui, les personnes qui souhaitent réduire le montant de leurs primes ont déjà plusieurs moyens à leur disposition pour le faire. Opter pour une franchise plus élevée, entreposer sa voiture dans un garage ou faire réparer son véhicule par un garage agréé permet de réduire le montant de la prime d’assurance. De nombreux assureurs proposent des modèles d’économie de prime, par exemple pour les personnes qui ne roulent que quelques kilomètres par an. De plus, il est souvent plus avantageux de payer une prime annuelle, plutôt que mensuelle, et de souscrire des contrats pluriannuels. Enfin, il est également conseillé de vérifier régulièrement l’état de son assurance auto et, si nécessaire, de demander des offres comparatives à d’autres compagnies d’assurance.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV camping en tenue de soirée – .
NEXT Automobile : légère hausse des ventes à fin juin 2024