Les autorités américaines donnent leur feu vert à un nouveau traitement contre la maladie d’Alzheimer.

Les autorités américaines donnent leur feu vert à un nouveau traitement contre la maladie d’Alzheimer.
Les autorités américaines donnent leur feu vert à un nouveau traitement contre la maladie d’Alzheimer.

Début juin, un comité consultatif d’experts a recommandé l’autorisation de mise sur le marché de Kisunla, dont le nom scientifique est donanemab, qui est administré par injection intraveineuse.

La Food and Drug Administration américaine (FDA) a donné son feu vert, mardi 2 juillet, à la commercialisation d’un nouveau traitement contre la maladie d’Alzheimer, développé par le laboratoire américain Eli Lilly, qui ralentit la progression de la maladie.

Il s’attaque aux plaques amyloïdes présentes dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces plaques se déposent entre les cellules nerveuses du cortex cérébral et perturbent les connexions entre les neurones.

Le donanemab appartient à une nouvelle classe de traitements contre la maladie d’Alzheimer basée sur l’immunothérapie, un processus qui mobilise directement les cellules immunitaires pour agir sur ces plaques.

Lors d’essais cliniques, le donanemab a ralenti la progression de cette maladie dégénérative, tout en provoquant des effets secondaires graves chez certains patients, notamment des hémorragies cérébrales.

Réduire la vitesse du déclin cognitif

« Les données cliniques ont montré de manière convaincante que Kisunla réduisait le taux de déclin cognitif et fonctionnel chez les patients présentant des symptômes modérés de perte cognitive et de démence sénile liés à la maladie d’Alzheimer », a déclaré Teresa Buracchio, directrice du Bureau des neurosciences de la FDA, dans le communiqué publié mardi.

L’agence avait déjà approuvé, en juillet 2023, un autre traitement fonctionnant sur le même principe, commercialisé sous le nom de Leqembi (molécule lécanemab) et développé par les laboratoires Esai et Biogen.

Eli Lilly mène actuellement des essais cliniques sur un autre traitement visant à ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer, le remternetug, dont les premiers résultats sont positifs. En 2021, le premier traitement de cette nouvelle génération, l’Aduhelm (molécule d’aducanumab) de Biogen, a été autorisé, au terme d’une procédure accélérée très critiquée, avant d’être retiré du marché début 2024.

Son prix, 56 000 dollars par an, avait suscité la polémique, l’assurance maladie américaine des 65 ans et plus, Medicare, refusant de le rembourser, au motif qu’outre le coût, son efficacité à long terme n’avait pas été établie.

Aduhelm est le premier traitement contre la maladie d’Alzheimer approuvé aux Etats-Unis depuis 2003. L’action Eli Lilly a chuté de 0,84% mardi, subissant les conséquences de son récent rebond. L’action a gagné près de 58% depuis le début de l’année.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un homme commande en ligne des faux billets d’une valeur de plus de 800 000 euros après avoir demandé conseil à ChatGPT – .
NEXT La France à bout de souffle – .