La bourse américaine pourrait s’effondrer de plus de 20 % d’ici la fin de l’année, selon JPM By Investing.com

La bourse américaine pourrait s’effondrer de plus de 20 % d’ici la fin de l’année, selon JPM By Investing.com
La bourse américaine pourrait s’effondrer de plus de 20 % d’ici la fin de l’année, selon JPM By Investing.com

Investing.com – Alors que les marchés boursiers américains continuent de battre des records, il est de plus en plus difficile de trouver des analystes ayant une vision baissière des actions. C’est pourtant le cas de l’un des plus célèbres d’entre eux, Marko Kolanovic, de JPMorgan (NYSE :), qui a réitéré son avis franchement baissier dans une note publiée lundi.

Elle a en effet confirmé son objectif de fin d’année à 4.200 points pour le S&P 500, soit 23,2% de moins que la clôture d’hier soir.

« Notre attitude prudente s’explique par le fait que nous estimons qu’il n’y a pas d’augmentation de la valeur des actions et que toute augmentation doit donc provenir de la croissance des bénéfices, que nous considérons insuffisante pour assumer le risque actions, même dans le meilleur des cas. », lit-on dans la note.

Cependant, Kolanovic prévoit une croissance insuffisante des bénéfices pour le S&P 500, suggérant que le bénéfice par action de l’indice ne sera que de 225 dollars en 2024, contre 221 dollars en 2023, par rapport à une prévision moyenne de 240 dollars à Wall Street. , et 228 $ au cours des 12 derniers mois.

Il a ainsi souligné que « pour que les actions évitent une correction de plus de 20%, il faut croire que la technologie deviendra rapidement un moteur de croissance beaucoup plus important pour l’ensemble de l’économie », tout en précisant qu’il n’y croit pas vraiment, et recommande plutôt aux investisseurs de rester patients avant de mettre leur argent à profit.

« Même si nous pensons que la technologie restera le principal moteur de la croissance économique dans les années à venir, nous ne pensons pas que son impact sur les résultats des entreprises sera aussi profond que soudain. Nous restons donc prudents, en nous attendant à un ralentissement de la croissance économique, à une correction des actions et à les investisseurs trouvent un meilleur point d’entrée », a-t-il écrit.

A noter que la position de Kolanovic contraste avec celle d’autres analystes, alors que ceux d’Evercore ont relevé leur objectif de fin d’année pour le S&P 500 à 6 000 points, tandis que Goldman Sachs (NYSE

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’IA pour améliorer les performances des entreprises – .
NEXT Les actions dépassent les plus hauts de 2 ans grâce à la Chine, les actifs kenyans sous les projecteurs – .