Thales investit 50 millions d’euros à La Ferté-Saint-Aubin pour quadrupler sa production de munitions

Thales investit 50 millions d’euros à La Ferté-Saint-Aubin pour quadrupler sa production de munitions
Thales investit 50 millions d’euros à La Ferté-Saint-Aubin pour quadrupler sa production de munitions

Deux ans après avoir été choisi par l’armée pour fournir 3 000 munitions éclairantes de 120 mm, Thales est de nouveau retenu par le Joint Munitions Service (SiMu). Le constructeur a annoncé le 17 juin, lors de l’ouverture du salon Eurosatory, avoir été sélectionné pour produire « plusieurs dizaines de milliers de minutes » de 120 mm.

Ce nouveau contrat comprend un tiers de munitions d’exercice et deux tiers de munitions explosives qui seront utilisées par les unités d’artillerie équipées de mortiers rayés remorqués de 120 mm et, à terme, par le système MEPAC (Embedded Mortar for Contact Support), intégré au système sol-sol. chaîne d’automatisation des tirs d’artillerie (ATLAS). Ils serviront également aux sections de support de mortiers remorqués de l’infanterie (faisant partie du LPM 24-30).

50 millions d’euros investis pour quadrupler la cadence à La Ferté Saint Aubin

Pour répondre à cela, l’usine Thales située à La Ferté-Saint-Aubin dans le Loiret, va augmenter ses cadences de production sur l’ensemble de sa production, à savoir les munitions pour mortiers de 81 mm et 120 mm et les roquettes. Avec 450 salariés, le site de La Ferté Saint Aubin est spécialisé depuis plus de 80 ans dans la production de systèmes d’armes terrestres et aéroportés, ainsi que de systèmes de protection des forces et de contrôle de zone.

Suite à la signature de ce nouveau contrat, « plus de 50 millions d’euros d’investissements sont prévus sur le site de La Ferté d’ici cinq ans, dont plus de la moitié pour les lignes de production de munitions de 120 mm », confie Thales à L’Usine Nouvelle.

« Faire de La Ferté un véritable hub européen des armes de précision »

L’objectif est de passer « d’une production annuelle de 20 000 munitions en 2023 à plus de 80 000 par an d’ici 2026 ». Les livraisons de 120 mm liées à ces contrats auront lieu de 2024 à 2029, avec une première livraison prévue pour le dernier trimestre 2024.

Le site de La Ferté regroupe les activités de R&D, d’assemblage, de production et d’essais (grâce notamment à son terrain unique comprenant un stand de tir) sans oublier les activités supports indispensables. « Thales ne se repose pas sur ses acquis et continue d’investir dans l’avenir de ce domaine et permettre à La Ferté de devenir un véritable centre européen des armes de précision », soulignent les dirigeants de L’Usine Nouvelle.

Perspectives de recrutement et d’exportation

“Cette accélération de la production répond au besoin et à la demande de la DGA et du gouvernement dans le contexte actuel et permet de positionner la munition de 120 mm comme un atout indéniable pour la haute intensité”, expliquent-ils à L’Usine Nouvelle. Cette augmentation de capacité s’accompagnera d’un plan de recrutement sur le site de La Ferté dans les domaines de l’ingénierie, de la logistique et de la production. Et le feu vert pourrait déclencher d’autres contrats en Europe. “Cette preuve de confiance renouvelée dans les munitions de 120 mm de Thales est de bon augure pour les échanges commerciaux existants, notamment avec la Belgique et l’Italie et pour les grands exports”, veulent croire les représentants de l’entreprise.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ancien patron du fonds Archegos reconnu coupable de fraude – .
NEXT Opportunités supérieures pour les obligations en dollars – .