Le poids des énergies renouvelables stagne dans la consommation totale d’énergie à travers le monde (AIE)

Le poids des énergies renouvelables stagne dans la consommation totale d’énergie à travers le monde (AIE)
Le poids des énergies renouvelables stagne dans la consommation totale d’énergie à travers le monde (AIE)

(Agence Ecofin) – Petit à petit, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial augmente. En Afrique, c’est avant tout l’utilisation de la biomasse qui fait que le continent dispose d’une part élevée d’énergies renouvelables dans son mix énergétique.

Selon Rapport d’avancement énergétique 2024, Selon un document produit par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et plusieurs autres institutions, la part mondiale des sources d’énergie renouvelables dans la consommation totale d’énergie finale (TFEC), y compris les utilisations traditionnelles de la biomasse, était de 18,7 % en 2021.

Cette part est restée relativement stable au cours des trois dernières décennies, augmentant lentement de 2,7 points de pourcentage entre 2012 et 2021, principalement en raison du déploiement accéléré des énergies renouvelables dans le secteur de l’électricité.

Cependant, si l’on exclut les utilisations traditionnelles de la biomasse, les sources renouvelables modernes ne représentaient que 12,5 % du TFEC en 2021, selon le rapport, malgré un doublement de la consommation au cours des 15 années précédentes.

On constate également que les tendances diffèrent selon les usages finaux. La plus forte augmentation de la part des énergies renouvelables se poursuit dans le secteur de la production d’électricité, tandis que les transports et le chauffage ne connaissent qu’une croissance limitée.

Au niveau régional, le rapport indique que l’Afrique subsaharienne est en tête des régions où les énergies renouvelables représentent la plus grande part de l’approvisionnement énergétique, notamment en raison de l’utilisation généralisée de la biomasse traditionnelle pour le chauffage et la cuisson.

Cependant, si l’on considère uniquement les utilisations modernes des énergies renouvelables, l’Amérique latine et les Caraïbes sont en tête, avec la plus grande part d’énergie renouvelable dans le TFEC, en raison de la production d’hydroélectricité et de la consommation de bioénergie dans les processus industriels et de biocarburants pour les transports.

Abdallah Diop

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Impasse dans les négociations | La FIQ envisage de recourir à des moyens de pression plus lourds en septembre – .
NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .