Marmen se prépare à la relance nucléaire

Marmen se prépare à la relance nucléaire
Marmen se prépare à la relance nucléaire

« Les besoins énergétiques sont tellement importants. Si on veut réduire les gaz à effet de serre, le nucléaire fera partie de la solution quelque part», affirme Vincent Trudel, chef de l’exploitation de Marmen.

Il ne s’agit cependant pas d’une réactivation de la centrale de Gentilly-2 sur laquelle nous travaillons, mais plutôt de l’arrivée de petites centrales SMR (petit réacteur modulaire).

« La nouvelle centrale nucléaire, comme nous l’appelons, est constituée de centrales électriques plus petites, de petites centrales électriques modulaires. Les premiers contrats ont été attribués en Ontario.

Spatial

Par ailleurs, le jour de l’entretien avec Le Nouvelliste, Marmen avait des employés à Cap Canaveral liés à l’industrie spatiale. Forte de toutes ses années d’expérience dans le domaine des mâts d’éoliennes, l’entreprise a développé une expertise dans la manipulation de grandes structures cylindriques.

« Nous ne fabriquons pas de pièces de fusée. Des pièces de fusée, on ne peut pas faire ça au Canada. C’est tout ce qui ne va pas avec l’air.

Marmen fait partie d’une série de reportages vidéo sur des entreprises devenues des institutions au fil du temps, disponibles sur lenouvelliste.ca. Après les métiers traditionnels cet hiver, la journaliste Amélie St-Yves s’est intéressée aux plus grandes entreprises. Elle a eu l’occasion de visiter quelques usines, comme celles de Fernandière et Matelas René.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV camping en tenue de soirée – .
NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .