les plus de 50 ans ont du mal à rester sur le marché du travail

les plus de 50 ans ont du mal à rester sur le marché du travail
les plus de 50 ans ont du mal à rester sur le marché du travail

Atteindre le plein emploi d’ici 2027 est l’un des objectifs clés fixés par le gouvernement. Et pour réduire le chômage à 5%, il faut améliorer l’emploi des seniors, car ce groupe a de grandes difficultés à se maintenir sur le marché du travail, une étude récente venue d’ailleurs confirme cette tendance.

Pour cette enquête réalisée l’année dernière, et dont les résultats ont été publiés cette semaine, par le Club Landoy et l’Ifop, 27 entreprises ont accepté de participer. Ces entreprises sont toutes signataires de la « charte 50+ » lancée par le Club Landoy et L’Oréal. Pour rappel, celle-ci impose 10 bonnes pratiques visant à favoriser l’emploi des seniors.

Cependant, malgré cet engagement, les résultats de cette enquête démontrent clairement que les seniors peinent à trouver leur place sur le marché du travail. Sur les 567 000 salariés des 27 entreprises interrogées, 32 % représentent des salariés âgés de 50 ans ou plus. Cependant, concernant le nombre d’heures de formation suivies par les salariés de l’ensemble des entreprises ayant participé à cette étude, seulement 28 % des heures de formation concernent des salariés seniors.

Concernant les mobilités internes réalisées en 2023 au sein des 27 entreprises, seules 22% concernent des salariés de plus de 50 ans. Enfin, en matière de recrutement, les seniors sont également pénalisés. En clair, sur l’ensemble des recrutements réalisés l’année dernière en CDI ou CDD de plus de 30 jours, seuls 11 % concernaient des seniors.

Le constat est donc clair, « Les 50 ans et plus qui, demain, quitteront le marché du travail seront ceux qui seront les plus exposé au risque de ne pas revenir »a expliqué mercredi Yvonne Herbin, directrice des études et de la prospective chez Bayard, la société à l’origine du Club Landoy.

Atteindre le plein emploi nécessite d’améliorer l’emploi des seniors

Pour Sibylle Le Maire, « Les entreprises doivent montrer la voie. Le vieillissement de la population ne doit pas être considéré uniquement comme un coût par la Société. S’adapter aux changements démographiques est une condition pour mobiliser toutes les énergies pour gagner les batailles de demain »» croit le fondateur du Club Landoy.

Cependant, le gouvernement a déjà insisté sur l’importance d’employer les seniors pour parvenir au plein emploi. ” Sur la question de l’emploi, j’ai vraiment deux priorités : les jeunes d’un côté, les seniors de l’autre. C’est vraiment sur ces deux sujets que nous pouvons gagner la bataille du plein emploi, car ce sont les deux catégories dans lesquelles nous sommes les plus en retard », déclarait la ministre du Travail, Catherine Vautrin, en mars dernier.

type="image/webp">>
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un secteur en pleine phase de revitalisation
NEXT Le logiciel russe Kaspersky interdit | Le Kremlin dénonce la « concurrence déloyale » des Etats-Unis