en 2026, voilà ce qui attend la citadine française ! – .

en 2026, voilà ce qui attend la citadine française ! – .
en 2026, voilà ce qui attend la citadine française ! – .

L’actuelle Peugeot 208, née en 2019, connaîtra une troisième phase d’ici 2026, afin de permettre à la marque au lion de maintenir une offre thermique accessible sur le segment des berlines polyvalentes.

Il n’y aura pas de rétropédalage provoquant le désordre chez Peugeot en matière d’énergie électrique. Contrairement au Fiat 500e, qui dès ses débuts se positionne clairement comme la championne du 100% électrique et qui, faute de résultats commerciaux suffisants, adoptera à terme les motorisations hybrides thermiques, la Peugeot 208 a pris les devants.

La troisième vie de la Peugeot 208

A gauche, la Peugeot 208 « 2 » phase 1 lancée en 2019, à droite, la 208 « 2 » phase 2 lancée en 2023.© L’Automobile Magazine

Née en 2019, la deuxième version de la citadine du lion jouera les prolongations tout comme le SUV Peugeot 2008. Elle ne revendiquera pas ses droits à une retraite bien méritée d’ici 2026 et poursuivra son chemin jusqu’en 2030. En effet, il accompagnera son remplaçant qui sera 100 % électrique et pourra même s’offrir le luxe de monter en gamme.

Pour rester dans le jeu et aussi dans le coût, la Peugeot 208 « 2 » bénéficiera d’un deuxième restylage après celui intervenu en 2023. Histoire que son museau ne paraisse pas daté par rapport à la future Renault Clio 6, qui sera sa rivale immédiate. Son bouclier sera donc une nouvelle fois redessiné, mais pas question pour les stylistes du lion de retoucher les phares, les ailes avant, comme le capot. Cela serait bien trop cher pour un véhicule qui servira d’entrée de gamme à l’offre citadine de la marque.

Un futur 208 « 3 » presque premium

La Peugeot 208 « 2 » phase 3 que nous avons illustrée se concentrera sur les motorisations mild hybrid.© Didier RIC

En effet, la Peugeot 208 « 2 » phase 3 – qui ne battra pas le record de la Clio dont la deuxième génération est allée jusqu’à la phase 5 – sera plus accessible financièrement que la 208 « 3 », qui lancera la plateforme technique STLA Small et bénéficiera d’un volant ultra sophistiqué, avec commandes tactiles et direction par fil sans liaison mécanique avec les roues avant, annoncé par le concept-car Peugeot Inception. Ce dernier a été présenté en janvier 2023 au CES de Las Vegas et a profité d’un bain de foule en France au salon Viva Tech, non loin du Tesla Cybertruck.

Des gourmandises technologiques auxquelles n’auront évidemment pas droit les « anciennes » 208, dont le rôle sera de maintenir une offre thermique à un prix raisonnable. Elle abandonnera les motorisations électriques de 136 et 156 ch et se concentrera sur la version mild hybrid, dotée de la technologie 48V, associée au moteur essence trois cylindres 1.2 PureTech de 100 ch.

L’héritier de la Peugeot 206+

La Peugeot 206+, une 206 au museau de type 207, figurait au catalogue de la marque de 2009 à 2013.©DR

En quelque sorte, cette Peugeot 208 « 2 » phase 3 reprendra le flambeau de la 206+ (photo ci-dessus) et 207+, concurrents à l’époque de la Renault Clio 2 Campus. Ainsi, sur le segment B des berlines citadines polyvalentes, Peugeot fera double emploi avec une savante complémentarité. Dans le camp opposé, Renault misera sur la Clio 6 dont nous vous parlions plus haut et sur la Renault 5 E-Tech 100 % électrique, une stratégie globalement divergente.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une autre personne arrêtée
NEXT Les directeurs financiers confiants pour 2024 malgré de nombreux défis ! – .