Dangote tenté par une cotation de sa raffinerie dans la City

Dangote tenté par une cotation de sa raffinerie dans la City
Dangote tenté par une cotation de sa raffinerie dans la City

Le groupe du milliardaire éponyme affirme étudier la possibilité de coter sa filiale de raffinage de pétrole à la Bourse de Londres, faute de profondeur suffisante sur le marché de Lagos. L’industriel nigérian veut faire de sa gigantesque raffinerie un hub d’approvisionnement en produits pétroliers dans toute l’Afrique subsaharienne.

La raffinerie de pétrole du milliardaire nigérian Aliko Dangote envisage une double cotation aux bourses de Lagos et de Londres, rapporte Reuters dans une dépêche du mardi 28 mai, citant un dirigeant du groupe Dangote. « Nous avons coté toutes nos sociétés en bourse. La Bourse nigériane (NSE) n’aura pas suffisamment de profondeur pour accueillir exclusivement la raffinerie de pétrole. Nous devrions la coter à la Bourse de Londres, mais aussi à la NSE», a déclaré à Reuters le directeur de la branche raffinage du pétrole du groupe Dangote, Devakumar Edwin.

20 milliards de dollars investis dans la raffinerie

La raffinerie, dont la construction a nécessité un investissement colossal de 20 milliards de dollars, a une capacité de 650 000 barils par jour (b/j). Mi-mai, elle a conclu un accord d’approvisionnement avec le groupe français TotalEnergies après avoir lancé un appel d’offres pour identifier les fournisseurs capables de lui fournir deux millions de barils de brut West Texas Intermediate (WTI) (ndlr : la qualité qui sert de référence du marché) par mois pendant un an à partir de juillet.

Cet accord intervient dans un contexte où l’entreprise s’efforce de sécuriser ses approvisionnements en pétrole alors qu’elle livre du diesel et du carburéacteur aux négociants pétroliers depuis avril dernier, et prévoit la livraison de sa première production d’essence à partir de juin prochain.

L’industriel nigérian souhaite faire de sa raffinerie, qui sera mise en service en janvier 2024, un hub d’approvisionnement en produits pétroliers en Afrique de l’Ouest, centrale et de l’Est.

Par AJ.SComité de rédaction

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’UE approuve le traitement de Roche contre le cancer du poumon
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs