Quadrise signe un accord pour fournir du carburant émulsion à une entreprise marocaine

Quadrise signe un accord pour fournir du carburant émulsion à une entreprise marocaine
Quadrise signe un accord pour fournir du carburant émulsion à une entreprise marocaine

(Alliance News) – Quadrise PLC a annoncé mardi avoir signé un accord-cadre commercial avec la société nationale marocaine minière de phosphate OCP SA.

La société de technologie énergétique basée à Londres et fournisseur de combustible émulsion MSAR, qui réduit les coûts énergétiques et les émissions, a déclaré que l’accord concernait l’usine de traitement de Jorf Lasfar d’OCP.

Quadrise et OCP commenceront immédiatement à travailler pour identifier, puis entameront des discussions avec des partenaires fournisseurs commerciaux qui ont la capacité de produire du MSAR pour répondre aux exigences d’OCP.

Quadrise mettra également à jour une étude technique, économique et de faisabilité publiée en juin 2022 pour convertir le site à la consommation de MSAR.

L’entreprise fournira et installera en outre des équipements qui seront utilisés pour émulsionner les combustibles lourds disponibles localement à l’aide de la technologie MSAR, puis lancera un essai de combustion de 30 jours.

La signature de l’accord est conditionnée à la réussite des essais.

Jason Miles, directeur général, a commenté l’accord : « Nous sommes ravis de progresser vers la commercialisation de notre technologie avec OCP, qui est un leader mondial dans son secteur. Cet accord ouvre une voie claire vers des revenus commerciaux à long terme et une opportunité de créer un point d’approvisionnement pour nos carburants en Méditerranée.

Les actions Quadrise ont augmenté de 11% à 1,64 pence chacune à Londres mardi après-midi.

Par Elijah Dale, journaliste d’Alliance News

Commentaires et questions à [email protected]

Copyright 2024 Alliance News Ltd. Tous droits réservés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV En Bourse, les investisseurs sont plus attentistes qu’inquiets
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs