Les 10 voitures les plus chères du monde en 2024 ! – .

Il ne s’agit pas de la Mercedes Coupé 300 SLR Uhlenhaut de 1955 qui, au printemps 2022, a été vendue aux enchères pour la coquette somme de 135 millions d’euros, ni même d’une Ferrari 250 GTO 4 litres de 1962, qui a atteint 51,7 millions de dollars.

Non, nous ne considérons ici que les voitures neuves. Ce qui ne les empêchera en aucun cas, voire pas du tout, d’atteindre des niveaux de prix encore plus élevés. Attaquons ce top 10 en augmentant les prix qui grimpent doucement mais sûrement.

10 Bugatti Divo (2018) : 5,8 millions de dollars

> type="image/webp">>>
La Bugatti Divo.© Didier RIC

En 10ème place pour ouvrir le bal, une première Bugatti, la Divo, qui techniquement parlant dérive étroitement de la Chiron. Plus léger, plus aérodynamique, il permet de gagner 8 secondes par tour sur la piste d’essai de Nardo, dans le sud de l’Italie. Et même si les 40 heureux propriétaires n’y arriveront probablement jamais au volant de leur voiture, cette dernière les aura soulagés chacun de 5,8 millions de dollars.

9 Pagani Huayra Imola Roadster (2023) : 6 millions de dollars

> type="image/webp">>>
Le roadster Pagani Huayra Imola.©DR

En neuvième position, la Pagani Huayra Imola est équipée d’un moteur V12 biturbo d’origine AMG d’une cylindrée de 6 litres et développant 838 chevaux. Aiguisé et relativement léger, il peut atteindre une vitesse de pointe de 347 km/h. Si le prix du coupé est de 5,4 millions de dollars, rouler au gré du vent dans ce roadster à couper le souffle – assemblé en seulement 8 exemplaires – vous coûtera 6 millions de dollars.

8 Pagani Codalunga (2022) : 7,4 millions de dollars

> type="image/webp">>>
La Pagani Codalunga.©DR

En huitième position arrive immédiatement la deuxième Pagani de ce top 10. Il s’agit de la Codalunga, dont la robe s’inspire des carrosseries italiennes des années 1960. A bord on retrouve un univers conçu dans l’esprit steampunk : quel contraste ! Là encore c’est le V12 Mercedes-AMG 6 litres biturbo qui fonctionne avec une puissance proche de 830 ch.. Cinq modèles ont été fabriqués, chacun vendu pour 7,4 millions de dollars.

7 Mercedes-Maybach Exelero (2004) : 8 millions de dollars

> type="image/webp">La Maybach Exelero.>>
La Maybach Exelero.©DR

En septième position, voici la Mercedes-Maybach Exelero, pièce unique commandée par le fabricant de pneumatiques Fulda, filiale allemande de Goodyear, afin de pouvoir tester ses pneus hautes performances – l’engin approchant les 350 km/h en pointe. L’Exelero a été conçue en 2004 et exposée dans de nombreux salons automobiles. Son long capot dissimule un moteur V12 biturbo – décidément très présent dans ce top 10 – développant près de 700 ch. Son prix de vente était à l’époque de 8 millions de dollars, aujourd’hui il en vaut 10.

6 Bugatti Centodieci (2022) : 9 millions de dollars

> type="image/webp">La Bugatti Centodieci.>>
La Bugatti Centodieci.©DR

En sixième position, une deuxième Bugatti, la Centodieci, dont la production était limitée à 10 exemplaires. Présentée au Concours d’Elégance de Peeble Beach, Californie en 2022, elle célèbre les 110 ans de la marque tricolore.. 20 kg de moins que la Chiron, elle coûte 9 millions de dollars.

5 Bugatti Chiron Profilée (2023) : 10,8 millions de dollars

> type="image/webp">La Bugatti Chiron simplifiée.>>
La Bugatti Chiron simplifiée.©DR

En cinquième position, voici la troisième Bugatti de ce classement, la Chiron Profilée, qui devait initialement donner lieu à une production en petite série, mais qui restera finalement une réalisation unique. Son aileron arrière et sa poupe sont spécifiques. Son prix de vente également, il est à huit chiffres et s’élève à 10,8 millions de dollars.

4 Rolls Royce Sweptail (2017) : 12,8 millions de dollars

> type="image/webp">Rolls Royce Swiptail.>>
Rolls Royce Swiptail.©DR

A l’approche du podium final, à la quatrième place, voici la première Rolls de ce classement. En 2017, cette réalisation unique est devenue la nouvelle voiture la plus chère de tous les temps. Pour l’acquérir, son heureux propriétaire a fait un chèque de 12,8 millions de dollars à la marque britannique.

3 Bugatti La Voiture Noire (2019) : 13,4 millions de dollars

> type="image/webp">La Bugatti La Voiture Noire.>>
La Bugatti La Voiture Noire.©DR

Numéro trois de ce classement et quatrième réalisation de la marque alsacienne, la Voiture Noire, créée par Bugatti. Selon la marque historique, elle incarne une réinterprétation de la Type 57 SC Atlantic personnelle de Jean Bugatti. L’exclusivité n’est pas mécanique, puisque la voiture utilise le moteur W16 quad-turbo de 8 litres développant près de 1 500 ch, emprunté à la Chiron. C’est la robe qui est différente. Le prix est de 13,4 millions de dollars.

2 Rolls Royce Boat Tail (2021) : 28 millions de dollars

> type="image/webp">La Rolls Royce Boat Tail avec son réfrigérateur, ses chaises pliantes et son parasol.>>
La Rolls Royce Boat Tail avec son réfrigérateur, ses chaises pliantes et son parasol.©DR

En deuxième position, échappant de peu à la médaille d’or, cette Rolls Royce Boat Tail prend le relais du Sweptail présenté en 2017. Rappelons qu’à l’époque, ce dernier coûtait déjà la bagatelle de 12,8 millions de dollars. Cette nouvelle version est facturée 28 millions de dollars et, pour cette coquette somme, vous laissez évidemment au volant de cet engin d’exception, avec sans supplément un réfrigérateur à champagne intégré et un parasol qui se fixe à l’arrière du véhicule. Le kit idéal pour un pique-nique simple.

A lire aussi : La Rolls-Royce Boat Tail achetée par Jay-Z et Beyoncé ?

1 Rolls Royce Arcadia Droptail (2024) : 35 millions de dollars

> type="image/webp">La Rolls Royce Black Rose Droptail.>>
La Rolls Royce Black Rose Droptail.©DR

Enfin, sur la plus haute marche du podium, une autre création de Rolls Royce, dotée d’une carrosserie sur mesure, trône à l’honneur. Baptisé Arcadia Droptail, son prix de vente, que la marque anglaise n’a visiblement pas crié sur les toits, s’élève à 30 millions de dollars, voire 35 millions de dollars selon certaines sources.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs