vers une démocratisation du patrimoine

vers une démocratisation du patrimoine
vers une démocratisation du patrimoine

Une enquête publiée par l’Asac-Fapes avec l’Ifop montre que 8 Français sur 10 estiment pouvoir léguer un bien à leurs proches. Cette statistique concerne 75% des 18-24 ans et différentes classes sociales, avec 71% des salariés et ouvriers.

Si la plupart des personnes interrogées envisagent de léguer leur patrimoine à leurs enfants, 14% souhaitent le transmettre à d’autres membres de leur famille, voire à des personnes sans lien de parenté (4%). Rappelons cependant que pour les deux dernières situations évoquées, le système fiscal est pénalisant : quasiment aucune réduction sur les actifs transférés et une imposition pouvant aller jusqu’à 60 %.

Exception possible aux règles successorales

La rédaction d’un testament ne réduit pas le coût de transmission, mais permet de déroger aux règles successorales établies par le législateur. Seulement 14 % de la population interrogée déclare avoir rédigé un testament. Les jeunes de 25 et 34 ans se démarquent, plus de la moitié d’entre eux ayant déjà fait un testament ou envisageant de le faire.

Rappelons qu’un testament est indispensable pour permettre aux pacs de hériter les uns des autres en franchise de droits.

Quelles actions acheter ?

Réaliser les meilleurs investissements nécessite une connaissance fine des marchés, de leurs mécanismes, de l’économie et implique de plonger au cœur de la stratégie de chaque société cotée. La rédaction d’Investir le fait pour vous et conseille ses abonnés sur plus de 800 valeurs. Bénéficiez de leurs recommandations d’achat, d’achat spéculatif, de spread ou de vente en vous abonnant à Investir.

Je découvre les offres

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un dernier hommage à la messagerie ICQ avant sa mort
NEXT Douze personnes meurent ou sont grièvement blessées chaque jour sur les routes suisses – rts.ch