Le bad buzz de Deliveroo après une campagne pour la fête des mères

Le bad buzz de Deliveroo après une campagne pour la fête des mères
Le bad buzz de Deliveroo après une campagne pour la fête des mères

Une campagne Deliveroo à l’occasion de la fête des mères ce dimanche a fait grand bruit.

La plateforme de livraison de repas a envoyé une notification aux utilisateurs de son application pour leur rappeler de ne pas oublier leur maman.

Mais la notification a été jugée très maladroite, notamment par ceux qui ont perdu leur mère.

Un coup de communication qui ne marche pas. Ce dimanche 26 mai, à l’occasion de la fête des mères, la plateforme de livraison de repas à domicile Deliveroo a eu une initiative marketing… qui a de quoi surprendre. Vers 11 heures du matin, elle a envoyé aux utilisateurs de son application mobile la notification suivante, les invitant à bien penser à leur mère : “Appel manqué de maman”Alors « Fausse alerte, c’est un exercice ! Profitez de cette simulation pour souhaiter un joyeux anniversaire à votre maman”.

Une intention louable dans l’idée, mais très maladroite. Parce que la notification a été reçue par des utilisateurs qui avaient perdu leur mère. Il n’a pas fallu longtemps pour que les messages stupéfaits et indignés pleuvent sur les réseaux sociaux. « Merci Deliveroo pour la maladresse ! Grosse pensée à tous ceux qui, comme moi, ont eu le cœur brisé en voyant cette notification car ils n’ont plus la chance de recevoir des appels manqués de leur mère”» se désole un internaute sur X.

« C’est déjà une bien triste journée, mais recevoir cette notification Deliveroo ce n’était pas obligatoire. Je pense à tous ceux qui ont perdu leur mère, nous sommes ensemble », dit un autre. Un message “angoissant” Et “horrible”souligne un troisième internaute.

En réponse, Deliveroo a admis “une gêne” et s’est excusé : “Nous regrettons d’avoir envoyé cette notification, c’était une erreur de notre part et nous nous excusons auprès de tous ceux qui auraient pu être blessés par ce message”, a déclaré l’entreprise à BFM.

  • Lire aussi

    Travaux occultes : Deliveroo condamné à verser 9,7 millions d’euros à l’Urssaf

La plateforme n’en est pas à son premier échec marketing : en 2021, elle avait développé un canular pour le 1er avril, en envoyant à certains clients une facture de 466,40 euros par email, pour une commande de 38 pizzas : de quoi donner des sueurs froides aux destinataires. Le bad buzz a été immédiat. Là aussi, la marque a dû s’excuser, reconnaissant « un poisson d’avril raté ».


LH

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’or chute alors que les investisseurs attendent des indices sur la baisse des taux d’intérêt américains
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs