un accord historique pour révolutionner l’agriculture – La Nouvelle Tribune

un accord historique pour révolutionner l’agriculture – La Nouvelle Tribune
un accord historique pour révolutionner l’agriculture – La Nouvelle Tribune

Le groupe OCP et leAgence des États-Unis pour le développement international (USAID) a récemment conclu un partenariat ambitieux visant à transformer le secteur agricole en Afrique. Cet accord, salué comme une initiative historique, s’inscrit dans une volonté commune de surmonter les obstacles majeurs qui entravent le potentiel agricole du continent.

Dans le cadre de ce partenariat, le Groupe OCP s’engage à investir 30 millions de dollars pour promouvoir l’utilisation efficace des engrais en Afrique subsaharienne. Cet investissement s’ajoute à la contribution de 40 millions de dollars duTU AS DIT pour l’extension du projet »Espace à placer« . Cette collaboration met en avant une enveloppe totale de 100 millions de dollars, destinée à améliorer significativement la productivité agricole sur le continent.

Initiatives innovantes pour l’agriculture

Le partenariat se matérialise à travers deux projets phares : «Espace à placer” Et “Amendement au phosphate naturel« . Le projet “Espace à placer» utilise des données locales précises sur les sols et le climat pour créer un outil d’aide à la décision, permettant aux agriculteurs d’optimiser l’utilisation des solutions de nutrition des plantes. Ces solutions sont spécifiquement adaptées aux besoins des sols et des cultures, contribuant ainsi à améliorer la santé des sols et à augmenter les rendements de manière durable.

Parallèlement, le projet « Rock Phosphate Amendment » se concentre sur l’impact de l’application de phosphate naturel et de formules nutritionnelles innovantes sur les rendements des cultures et la fertilité des sols. Un système d’aide à la décision sera développé pour guider les agriculteurs dans l’identification des sols et des cultures les plus susceptibles de bénéficier de cette approche.

Une collaboration renforcée

Samantha Puissance, administratrice de l’USAID, lors de sa visite à l’Université Polytechnique Mohammed VI (UM6P), a signé l’accord de collaboration avec le Groupe OCP. Elle a souligné l’importance de cette alliance dans la lutte contre la crise alimentaire mondiale, en utilisant la technologie géospatiale pour fournir des recommandations pratiques aux agriculteurs. Les données collectées serviront également de base à des prévisions et à des solutions concrètes visant à améliorer les rendements agricoles.

Mostafa Terrab, Président-Directeur Général du Groupe OCP, a exprimé sa satisfaction de ce partenariat renforcé. Il a déclaré que cette collaboration libérerait le potentiel des agriculteurs africains, contribuant ainsi à nourrir non seulement l’Afrique, mais le monde entier, tout en améliorant la santé des sols et en préservant l’environnement.

Un impact durable

L’accord, qui devrait s’étendre sur au moins quatre ans, engage d’autres parties prenantes et partenaires pour faire avancer ces initiatives et encourager leur adoption par les agriculteurs de tout le continent. Les projets visent à apporter des avantages tangibles à des millions d’agriculteurs africains, renforçant ainsi la sécurité alimentaire et le développement durable en Afrique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les employés de la Régie des alcools de l’Ontario prennent un mandat de grève
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs