Démystifier l’économie | Et si ma banque faisait faillite ? – .

Démystifier l’économie | Et si ma banque faisait faillite ? – .
Démystifier l’économie | Et si ma banque faisait faillite ? – .

Chaque semaine, vous envoyez vos questions sur l’économie, les finances, les marchés, etc. Nos journalistes tentent d’y répondre avec l’aide d’experts.


Publié à 1h12

Mis à jour à 6h00

« Si j’ai 600 000 $ à déposer dans une banque et que la banque fait faillite, j’ai la garantie d’un remboursement de 100 000 $. Comment puis-je m’assurer que je suis couvert pour mes 600 000 $ ? » – Robert Bijoux

Une banque canadienne en faillite ? C’est rare, mais cela s’est déjà produit et cela pourrait se reproduire. La Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) affirme avoir traité 43 faillites d’institutions financières touchant plus de deux millions de déposants depuis sa création en 1967.

Cette société d’État fédérale protège tout ce qui est considéré comme un dépôt assurable. Attention, l’établissement concerné doit être membre de la SADC. La liste complète se trouve sur le site Internet de la Société, mais les noms des six principales banques du pays (Banque Royale, BMO, Scotia, CIBC, TD et Banque Nationale) y apparaissent.

Un dépôt assurable est protégé jusqu’à 100 000 $ par institution membre et par catégorie. En ce qui concerne le Mouvement Desjardins – un groupe financier coopératif – c’est l’Autorité des marchés financiers qui protège les dépôts assurables (100 000 $).

Si vous souhaitez minimiser vos risques, l’allocation d’actifs est une bouée de sauvetage. Directeur principal des communications à la SADC, Mathieu Larocque souligne qu’il existe neuf catégories admissibles.

Catégories assurables :

  • Dépôt au nom d’une seule personne
  • En commun (comptes joints)
  • Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)
  • Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
  • Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)
  • Régime enregistré d’épargne-études (REEE)
  • Compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP)
  • Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)
  • Dépôts assurables détenus en fiducie.

« Une personne pourrait déposer 100 000 $ dans chacune de ces catégories », illustre M. Larocque. Et cela vaut pour chacune des institutions financières membres. On pourrait donc répéter l’opération dans différentes institutions qui en sont membres. »

Sur son site Internet, la SADC propose également un calculateur en ligne qui peut aider les épargnants à déterminer leur niveau de couverture.

Consultez le calculateur SADC

Le porte-parole de la SADC rappelle l’importance, pour les épargnants, de comprendre la notion de « dépôt assurable ». Il s’agit de dollars canadiens et d’autres devises, de certificats de placement garanti ou d’autres dépôts à terme.

Les actions, obligations, fonds communs de placement ou monnaies virtuelles qui se trouvent dans des comptes non enregistrés ne sont pas assurés par la société d’État fédérale en cas de faillite bancaire.

« Ce qui est considéré comme des produits d’investissement ne sont pas protégés par la SADC », explique son porte-parole. Il existe d’autres programmes qui protègent cela, mais ce n’est pas nous qui assurons ce type de produit. »

Un déposant devrait donc se renseigner sur les autres mesures disponibles, comme le Fonds canadien de protection des épargnants – qui offre une protection limitée sur les biens qu’un courtier membre détient pour le compte d’un client admissible – s’il détient des produits d’investissement dans ses comptes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs