Le Maroc classé 82ème sur 119 – Consonews

Le Maroc classé 82ème sur 119 – Consonews
Le Maroc classé 82ème sur 119 – Consonews

Le secteur mondial du tourisme est revenu cette année aux niveaux d’avant la pandémie, grâce à l’augmentation des arrivées internationales et à la contribution croissante du tourisme au PIB global. Le Maroc ne fait pas exception à cette tendance positive. Une récente étude du Forum économique mondial (WEF), publiée le 21 mai 2024, classe le Maroc à la 82ème place de l’Indice de développement du voyage et du tourisme (TTDI) avec un score de 3,64. Le Royaume devance ainsi la Tunisie, classée 83ème, et l’Algérie, qui occupe la 98ème place.

Le Maroc, considéré comme l’un des joyaux du tourisme en Afrique, est classé 82ème au TTDI pour 2024. Cet indice, développé par le WEF, évalue et mesure divers facteurs et politiques favorisant un développement durable et résilient du secteur touristique. tourisme. Il repose sur cinq dimensions clés : l’environnement général (climat des affaires, sécurité), les politiques influençant le secteur du tourisme, les infrastructures (y compris les transports), les ressources naturelles et culturelles et la durabilité environnementale.

Cette dynamique positive se traduit par une augmentation significative des arrivées aux frontières marocaines depuis le début de l’année. Ce phénomène concerne non seulement les visiteurs étrangers mais aussi les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le classement mondial de 119 pays est dominé par les économies à revenu élevé, 26 d’entre elles occupant les premières places. Parmi ces leaders, 19 sont situés en Europe, 7 en Asie-Pacifique et 3 en Amérique. Les Émirats arabes unis se démarquent également en figurant dans le top 30. Dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), des économies à revenu intermédiaire comme l’Égypte, l’Iran et le Maroc se distinguent par leurs riches ressources culturelles. Cependant, des défis persistent pour les opérations touristiques dans ces économies en développement, notamment en raison de conditions commerciales moins favorables, de problèmes de sécurité et de lacunes dans les infrastructures de transport et de tourisme.

L’étude du WEF met également en évidence l’évolution positive du tourisme mondial depuis 2019. Sur les 119 économies classées, 71 ont amélioré leurs scores. Les Émirats arabes unis sont en tête dans la région MENA, tandis que l’Égypte domine la sous-région de l’Afrique du Nord. L’Arabie saoudite a enregistré la plus forte amélioration régionale en termes de score et de classement depuis 2019. En 2022, l’Iran se classe parmi les principaux contributeurs au PIB du tourisme, aux côtés de l’Arabie saoudite, de l’Égypte et des Émirats arabes unis. Le Maroc, quant à lui, se positionne à la 82ème place, fortement dépendant du tourisme pour son PIB. Le score TTDI moyen n’a augmenté que de 0,7 % par rapport aux niveaux pré-pandémiques.

Malgré cette reprise post-crise sanitaire, le secteur touristique marocain doit surmonter bien d’autres défis pour entretenir cette dynamique positive.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La société britannique Sound Energy PLC cède ses actifs gaziers marocains à Managem
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs