« Nous n’avons pas réussi à vacciner nos jeunes contre la pandémie anglaise », affirme Sophie Durocher

« Nous n’avons pas réussi à vacciner nos jeunes contre la pandémie anglaise », affirme Sophie Durocher
« Nous n’avons pas réussi à vacciner nos jeunes contre la pandémie anglaise », affirme Sophie Durocher

L’anglicisation du Québec est probablement irréversible, estime la chroniqueuse Sophie Durocher.

• Lire aussi : Réseaux sociaux : les jeunes utilisent autant l’anglais que le français, selon un nouveau rapport

• Lire aussi : Langage d’accueil dans les entreprises : le « bonjour/salut » connaît une croissance rapide

• Lire aussi : «On est même content quand on nous dit Hello-Hi», déplore Richard Martineau

Sur LCN, elle a réagi au nouveau rapport de l’Office québécois de la langue française sur la relation qu’entretiennent les 18 à 34 ans avec la langue officielle du Québec.

Et malgré la volonté du gouvernement Legault d’inverser cette tendance, le chroniqueur craint que « ce soit peut-être trop peu, trop tard ».

« Nous avons échoué dans notre tâche […] Nous n’avons pas réussi à vacciner nos jeunes contre la pandémie anglaise», affirme-t-elle.

La cause de la langue française ne mobilise pas les jeunes, qui communiquent de plus en plus en anglais sur les réseaux sociaux et ne s’offusquent pas d’être servis dans les deux langues dans les entreprises.

« Les 18-34 ans ont d’autres causes qui les intéressent plus que les Françaises. Ils s’intéressent à l’environnement, ils s’intéressent à la diversité des genres, ils s’intéressent à ce qui se passe à l’autre bout du monde, ils s’intéressent à toutes les minorités que vous pouvez imaginer. […]mais la minorité linguistique francophone dans le grand tout qu’est le Canada anglais, c’est une minorité qu’ils ne sont pas encore prêts à défendre et c’est triste», dit Sophie Durocher.

« J’ai l’impression que, à moins d’un revirement complet – et je ne sais pas à quoi pourrait ressembler ce revirement – ​​il sera trop tard », ajoute-t-elle.

Pour voir la chronique complète, regardez la vidéo ci-dessus.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le groupe IMA a traité plus de 3,5 millions de dossiers en 2023
NEXT Clap de fin pour le salon de thé Impertinente à Lille