le SMI termine en dessous de 12.000 points

le SMI termine en dessous de 12.000 points
le SMI termine en dessous de 12.000 points

Zurich (awp) – La Bourse suisse a terminé sur une note négative mercredi. Le SMI, qui avait encore réussi à terminer la veille juste au-dessus des 12’000 points, est repassé nettement en dessous de ce niveau. La prudence était de mise avant la publication des procès-verbaux de la dernière séance du Comité monétaire de la Réserve fédérale américaine, après les clôtures en Europe.

A New York, Wall Street restait proche de l’équilibre dans la matinée, en manque de souffle pour aller chercher de nouveaux records et en position d’attente devant les chiffres du géant des semi-conducteurs Nvidia.

“Les investisseurs prennent quelques bénéfices après la hausse que nous avons connue depuis le plus bas de la mi-avril et avant les résultats de Nvidia (après bourse) et les minutes de la Fed”, rapporte la dernière réunion de la banque centrale américaine, a observé Sam Stovall de CFRA. .

“Il serait exagéré de dire que tout va tourner autour de Nvidia aujourd’hui, mais c’est certainement l’événement du jour”, a commenté, dans une note, Patrick O’Hare de Briefing.com. “Il y a une hésitation” avant cette publication, la dernière de la saison pour les géants technologiques, a souligné l’analyste.

Outre Nvidia, les investisseurs attendaient le compte rendu de la dernière réunion de la Fed. “Il devrait confirmer qu’ils attendent de voir les prochains indicateurs et qu’ils ne décideront de baisser les taux que lorsque le taux d’inflation le justifiera”, selon Sam Stovall.

Le SMI a terminé en baisse de 0,36% à 11.958,60 points, avec un minimum à 11.929,56 points et un maximum à 11.993,95 points. Le SLI a perdu 0,10% à 1.953,29 points et le SPI a abandonné 0,21% à 15.963,21 points. Sur les 30 actions vedettes, 14 ont terminé en baisse et les autres en hausse.

L’horloger biennois Swatch Group (-2,1%) termine en dernière position, à égalité avec son concurrent genevois Richemont (-2,1%) et suivi de Swiss Life (-2,0%).

L’assureur-vie zurichois, numéro un suisse de la prévoyance professionnelle, a enregistré une légère baisse de ses primes brutes au cours des trois premiers mois de l’année. Il estime être en bonne voie pour atteindre ses objectifs en 2024.

Les poids lourds Roche (+-1,3%, bon -1,1%), Novartis (-0,8%) et Nestlé (-0,3%) ont tous pesé sur l’indice.

Roche a obtenu le statut de « percée thérapeutique » auprès de l’Agence américaine des médicaments (FDA) pour l’un de ses tests sanguins mesurant la Lp(a). Cette lipoprotéine est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Sonova (+3,6%) termine sur la plus haute marche du podium, devant Logitech (+2,8%) et Alcon (+2,5%). UBS a relevé l’objectif de cours du fabricant de produits ophtalmiques à 92 francs suisses, contre 87 francs auparavant, et a maintenu sa recommandation d’achat.

Sandoz (+0,6%) a obtenu l’autorisation de la Commission européenne pour ses biosimilaires Wyost et Jubbonti utilisés respectivement dans le traitement des maladies osseuses liées au cancer et dans le traitement de l’ostéoporose. Le lancement est prévu à partir de novembre 2025.

Julius Bär (+0,4%) révèle jeudi une information sur la performance de son activité sur les quatre premiers mois de l’année. Les analystes s’attendent à des actifs sous gestion de 457 milliards de francs et à une marge brute de 86 points de base.

Sur un marché plus large, l’assureur de dommages Bâloise (-0,3%) a enregistré des résultats en baisse pour la prévoyance professionnelle en 2023. La direction avait déjà souligné un contexte compliqué en mars lors de la publication des chiffres annuels.

Comet (+8,8%) a bénéficié selon les observateurs d’achats liés à une récente étude de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) où elle a relevé sa note à «surpondération» et est récemment arrivée à une juste valeur du prix de 400 francs suisses.

Mobilezone (-0,1%) et l’opérateur télécoms Swisscom (-0,4%) ont remporté un contrat avec les services industriels de la Ville de Berne, Energie Wasser Bern (ewb), pour la distribution de postes de travail numériques, de téléphones et d’accessoires. Les contours financiers n’ont pas été dévoilés.

Ypsomed (+14,8%) connaît une croissance significative. Dévoilant ses résultats pour l’exercice décalé 2023/24, le fabricant de dispositifs médicaux souhaite se concentrer sur son cœur de métier que sont les stylos et autres instruments d’injection. Le cabinet Berthoud envisage une séparation nette de ses activités de gestion du diabète, dont l’avenir au sein du groupe fait l’objet d’une revue stratégique.

rp/al

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Baisse de la note S&P : quel est le classement de la France par rapport aux autres pays ? – 03/06/2024 à 14h59 – .
NEXT Rémunération des dirigeants des entreprises libérales