500 euros, voici la différence entre travailler et ne pas travailler en Belgique ! – .

500 euros, voici la différence entre travailler et ne pas travailler en Belgique ! – .
500 euros, voici la différence entre travailler et ne pas travailler en Belgique ! – .

Le fait que le travail devrait être mieux rémunéré est l’un des thèmes majeurs de la campagne électorale. Des partis comme la N-VA, l’Open VLD ou le Vooruit ont clairement indiqué que travailler devrait toujours rapporter au moins 500 euros de plus que ne pas travailler.

vidéos

Cependant, Ive Marx, professeur de politique socio-économique, et deux chercheurs du Social Policy Center, Johannes Derboven et Gerlinde Verbist, concluent que le travail paie presque toujours. Il existe des exceptions, mais dans la grande majorité des cas, les bénéficiaires du revenu d’insertion, les chômeurs, les malades de longue durée et les allocations d’invalidité lorsqu’ils acceptent un emploi. En effet, le plafond symbolique de 500 euros supplémentaires par mois est désormais presque toujours atteint.

Les chômeurs qui travaillent à temps partiel ou moins perdent de l’argent à leur retour au travail. Les personnes ayant des enfants à charge font également un plus petit saut. Cela s’explique par le fait que les revenus et allocations d’intégration sont plus élevés lorsque l’on a des enfants à charge.

Cependant, une question importante se pose : combien reste-t-il à la fin de la journée ? En effet, les personnes qui commencent à travailler sont souvent confrontées à des frais supplémentaires, comme le transport ou la garde d’enfants. Les personnes sans emploi bénéficient également d’une série d’avantages sociaux, comme le tarif social de l’énergie ou la réduction sur les bus, qui disparaissent souvent lorsqu’ils ont un emploi.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs