les investisseurs hésitent encore avant les minutes de la Fed

les investisseurs hésitent encore avant les minutes de la Fed
les investisseurs hésitent encore avant les minutes de la Fed

Zurich (awp) – La Bourse suisse était encore à la peine mardi matin, après avoir déjà perdu du terrain la veille et malgré une clôture en hausse de Wall Street. Alors que la saison des résultats du premier trimestre touche bientôt à sa fin, les investisseurs, visiblement encore hésitants, vont aujourd’hui chercher de nouveaux indices quant à l’évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui dévoile le procès-verbal de sa dernière réunion. .

Du côté de Wall Street, les principaux indices ont fini en légère hausse mardi soir à la veille de la publication des résultats de Nvidia et après de nouveaux témoignages de membres de la Fed jugés bellicistes, observe John Plassard, de Mirabaud Banque. Le gouverneur de la Réserve fédérale, Christopher Waller, a par exemple déclaré qu’il lui fallait « plusieurs mois supplémentaires » de bons chiffres d’inflation pour commencer à réduire les taux d’intérêt.

Parmi les premières données macroéconomiques du jour, l’inflation britannique a marqué un net ralentissement en avril, tombant à 2,3% sur un an, au plus bas depuis juillet 2021, contre 3,2% le mois précédent. Il se rapproche ainsi de l’objectif de la Banque d’Angleterre, soit 2 %.

En Suisse, le contexte de marché reste difficile pour l’industrie technologique, qui a vu ses ventes diminuer en même temps que ses prises de commandes sur les trois premiers mois de l’année. Mais le fond de la vague n’est pas encore atteint, prévient Swissmem.

Après avoir débuté la séance en baisse de 0,16%, sous la barre des 12.000 points, le SMI est resté bloqué à ce niveau. Vers 9h30, le SMI reculait de 0,18% à 11.980,00 points. Le SLI a perdu 0,10% à 1953,28 points et l’indicateur plus large SPI a perdu 0,14% à 15.973,88 points.

Sur les trente valeurs composant le Swiss Leader Index, dix-sept ont perdu du terrain et onze ont gagné, Sika et Zurich Insurance stagnant.

Les trois poids lourds de la notation, Roche (-0,3% pour le chèque plaisir), Nestlé (-0,3%) et Novartis (-0,5%) ont rejoint le groupe des perdants en début de séance.

Swiss Life (-2,2%) hérite de la lanterne rouge. L’assureur-vie zurichois, numéro un suisse de la prévoyance professionnelle, a fait état d’une légère baisse de ses primes brutes sur les trois premiers mois de l’année. Ils ont subi une légère baisse de 0,2% à 7,52 milliards de francs suisses. En monnaies locales, ils ont néanmoins augmenté de 2%. Les commissions ont rapporté 639 millions, ce qui représente une augmentation de 7,4% sur un an ou de 11% à taux de change constant.

Roche a déclaré avoir obtenu le statut de « découverte capitale » de la part de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour l’un de ses tests sanguins mesurant la Lp(a). Cette lipoprotéine est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Sandoz (-0,5%) était également en difficulté, malgré l’autorisation par la Commission européenne de ses biosimilaires Wyost et Jubbonti utilisés respectivement dans le traitement des maladies osseuses liées au cancer et dans le traitement de l’ostéoporose. Le lancement est prévu à partir de novembre 2025.

En tête de tableau, Alcon bondit de 2,6%, UBS ayant relevé l’objectif de cours à 92 francs suisses, contre 87 francs suisses auparavant. La recommandation est maintenue à « acheter ». Sonova (+1,6%) remonte en 2ème position, devant SIG Group (+1,6%) et Logitech (+1%).

Sur l’ensemble du marché, Ypsomed décolle de 8,7%. Dévoilant ses résultats pour l’exercice décalé 2023/24, le producteur bernois de dispositifs médicaux a également indiqué vouloir se concentrer à l’avenir sur son cœur de métier que sont les stylos et autres instruments d’injection. Dans cette optique, le cabinet Berthoud se sépare clairement de ses activités de prise en charge du diabète dont l’avenir au sein du groupe fait l’objet d’une revue stratégique.

vj/ib/ol

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une entreprise américaine arrive avec un parc éolien de 500 millions de dollars à Thetford Mines
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs