quel avenir pour les salariés… et Sadri Fegaier ? – .

Le jugement du tribunal de commerce de Paris devrait constater le licenciement de salariés du site de Roanne, soit environ 160 personnes, qui n’ont pas perçu leur dernier salaire. Quant à leur patron, les délégués du personnel ne veulent pas le « laisser partir tranquillement ».

Ce mercredi 22 mai, en fin de matinée, le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer sur la liquidation de toutes les entités du groupe Indexia*, dont celle du site de Roanne, demandée par le parquet. Une audience dont l’issue ne fait guère de doute, la direction de l’entreprise s’apprêtant sans doute à plaider en ce sens.

Nouveaux loyers impayés d’Indexia sur la métropole roannaise

Elle a d’ailleurs déjà prévenu les salariés du site de Roanne, soit environ 160 personnes, qu’ils auraient un jour pour récupérer leurs affaires, a priori le mardi 4 juin, avant de fermer définitivement les portes. Ils n’ont pas reçu leur salaire ces derniers mois.

La liquidation annoncée de la Sfam Roanne leur permettra de percevoir les sommes qui leur sont dues via l’AGS (un dispositif de garantie des salaires assuré par l’Etat, NDLR). Puis faire valoir leurs droits au chômage et à la formation.


La filiale de Romans-sur-Isère, siège social du groupe, a déjà été liquidée mercredi 24 avril.

Qu’en est-il de l’avenir du PDG ?“Ces derniers jours, Sadri Fegaier a passé des vacances aux Maldives, et il a participé à plusieurs épreuves de saut d’obstacles (ces concours de saut d’obstacles, c’est la passion du PDG d’Indexia, NDLR

), pendant que les salariés souffrent», raconte Yohan Sybelin, très bouleversé par la situation.

« Sadri Fegaier a économisé des millions. Si au moins il pouvait payer une partie de ses dettes… » Yohan Sybelin

(élu Sud sur le site de Roanne)

Le représentant Sud de l’entreprise a bien l’intention de « ne pas le laisser s’en sortir sereinement ». Les représentants du personnel travaillent également en ce sens aux côtés de Maître Emma Leoty, avocate de plus de 400 clients d’Indexia (ex-Sfam) qui s’estiment escroqués par cette société, dans le but d’engager des poursuites pénales contre Sadri Fegaier. .

Jusqu’à 8 000 euros prélevés sans leur accord : les assurés lésés par Indexia (ex Sfam) seront-ils remboursés ?

Sadri Fegaier prêt à créer une nouvelle entreprise ?

Dans un mail adressé aux cadres de Romans-sur-Isère, dont Yohan Sybelin affirme avoir lu, « Sadri Fegaier leur proposerait de le suivre dans une nouvelle aventure ». Selon ces sources, le PDG d’Indexia envisagerait de créer une nouvelle société, toujours dans le domaine de l’assurance. Si elle était prononcée ce mercredi 22 mai, une interdiction de gestion et/ou de création d’entreprise ne lui permettrait pas de mener à bien ce projet en France.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prêt à embarquer pour un long vol en avion ? Voici 9 conseils pour mieux le vivre
NEXT AXA, Nestlé, Rémy Cointreau, Edenred, Soitec, Cellnex, Amadeus.. – .