45% de réduction des documents demandés aux investisseurs

45% de réduction des documents demandés aux investisseurs
45% de réduction des documents demandés aux investisseurs

Mohcine Jazouli, Ministre délégué chargé de l’Investissement. Crédit : MICEPP

Le ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a indiqué, mardi à Rabat, que la simplification et la numérisation de 22 décisions administratives via la plateforme électronique CRI-invest, ont permis de réduire les documents requis. pour les investisseurs de 45%.

En réponse à une question orale sur « la simplification des procédures d’investissement » présentée par le groupe du Rassemblement National des Indépendants à la Chambre des Conseillers, Jazouli a mis en avant l’accélération de la mise en œuvre de la loi n°55.19 relative à la simplification des procédures et des formalités administratives. formalités, en approuvant quatre décrets d’application visant à réglementer les délais de délivrance des documents nécessaires aux projets d’investissement.

Le ministre a également noté l’approbation du décret d’application fixant les modalités et procédures de création et d’accompagnement électronique des entreprises, affirmant que la simplification des démarches administratives constitue l’un des principaux éléments de l’amélioration du climat des affaires. des affaires, et l’une des conditions essentielles pour faciliter et stimuler l’investissement.

Dans sa réponse à une autre question sur « le climat des affaires », posée par le groupe de l’Union générale des travailleurs du Maroc, Jazouli a précisé que grâce aux réformes structurelles majeures entreprises, le Maroc a réalisé des progrès considérables qui se reflètent dans sa position mondiale. en termes de climat des affaires, notamment dans le classement de la Banque mondiale.

Il a, à cet égard, souligné le lancement d’un nouveau rapport international de la Banque mondiale intitulé « Business Ready », visant à évaluer de manière globale le climat des affaires à l’échelle mondiale, y compris au Maroc, selon différents critères. parmi les 54 pays dès sa première édition en 2024.

Parallèlement, Jazouli a insisté sur l’importance de la mise en œuvre effective de la feuille de route pour l’amélioration du climat des affaires 2023-2026, fruit d’un travail collaboratif impliquant le gouvernement, le secteur privé, le secteur bancaire et les acteurs locaux, dans le but de renforcer La place du Maroc dans les classements mondiaux.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusion interdites (photocopies, intranet, web, messagerie, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV DCB Bank Limited approuve le dividende pour l’exercice se terminant le 31 mars 2024
NEXT Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a stagné en avril