Loblaws, Northland Power et NFI Group

Loblaws, Northland Power et NFI Group
Loblaws, Northland Power et NFI Group

La semaine dernière, les dirigeants de Loblaws ont reçu leurs fournisseurs lors d’une réunion à Toronto. (Photo : 123RF)

Que faire des actions de Loblaws, Northland Power et NFI Group ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire évoluer les prix prochainement. Attention : l’auteur peut avoir une opinion complètement différente de celle exprimée.

Loblaws (L, 157,48$) : l’épicier-pharmacien soigne ses relations avec ses fournisseurs

La semaine dernière, les dirigeants de Loblaws ont reçu leurs fournisseurs lors d’une réunion à Toronto. Vishal Shreedhar, analyste à la Financière Banque Nationale, estime qu’il y avait entre 1 500 et 2 000 personnes à cette réunion en présence de Galen Weston, président du conseil de l’entreprise, ainsi que de Per Bank, président et chef de la direction et Richard Dufresne, directeur financier.

L’analyste estime que le but de l’exercice était de permettre à la direction d’exprimer son appréciation et d’améliorer la collaboration avec tous ses fournisseurs, ainsi que de mettre en évidence les principaux éléments de la stratégie de croissance de l’entreprise.

Dans l’ensemble, l’analyste estime que la réunion a contribué à renforcer les thèmes qui ont permis les récents succès de l’entreprise, comme en témoigne l’appréciation du cours de l’action qui est passé de 110 $ à 157 $ depuis novembre dernier.

Suite à la réunion, l’analyste de National ne modifie pas ses estimations pour les prochains résultats et il maintient sa note de « surperformance » et son objectif de cours à un an à 159 $.

Les principaux sujets abordés comprenaient l’accélération de la croissance de la superficie en pieds carrés chez les marchands discount et les pharmacies Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec), ainsi que les efforts continus de réduction des coûts au niveau du détail. la chaîne d’approvisionnement et les fournisseurs.

L’analyste a déclaré qu’il avait également eu l’occasion de discuter des opérations de l’entreprise avec plusieurs fournisseurs et qu’il n’avait détecté aucune inquiétude particulière concernant les rumeurs d’un éventuel boycott. Certains fournisseurs mentionnent cependant qu’il serait prématuré de tirer une conclusion définitive sur cette question.

Northland Power (NPI, 24,10$) : un bon 1er trimestre qui permet au titre de s’apprécier de près de 10%

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’adoption probable du méga-plan de rémunération de Musk fait monter en flèche les actions de Tesla
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs