Test table induction CBIZ2432B : LG crée une table de cuisson attractive

Lorsque vous regardez la table de cuisson à induction LG SmartInduction CBIZ2432B, elle donne l’impression d’un modèle très basique. Capable de développer une puissance totale de 7400 W, il dispose de trois brûleurs dont le couple de gauche peut être réuni pour former une grande surface de chauffe. Cette zone combinable est destinée aux récipients de très grande taille ou à la forme originale, comme les bocaux à poissons que l’inducteur droit, malgré ses 28 cm, ne pourrait accueillir efficacement.

Les chefs exigeants apprécieront les 15 niveaux de puissance qui permettent un réglage précis de la température au sein des ustensiles. Le constructeur a particulièrement travaillé sur la connectique de sa table de cuisson, car elle peut être couplée à une hotte compatible afin de simplifier les réglages des deux appareils. Enfin, comme souvent chez LG, le SmartInduction CBIZ2432B se connecte à un smartphone équipé de l’application ThinQ.

Ces arguments sont-ils suffisants pour motiver les futurs acquéreurs à se défaire de 549€ ?

Commodité d’utilisation

Les plaques à induction sont rarement des produits sur lesquels les bureaux d’études travaillent plusieurs jours, et le LG SmartInduction CBIZ2432B ne fait pas exception. Comme c’est le cas sur la grande majorité des planches de notre comparatif, le noir règne en maître et seules les sérigraphies blanches, par ailleurs assez discrètes, apportent une très légère touche de couleur.

Noir, c’est toujours aussi noir…

© Les Numériques

Ceux-ci sont utilisés pour indiquer où placer les ustensiles pour des performances idéales. Précisons que LG a choisi des lignes et des croix pour aider le cuisinier. Bien sûr, avec un peu de pratique, vous pouvez atteindre vos objectifs, mais l’ensemble reste bien moins pratique que des cercles ou des disques, comme ceux que l’on retrouve sur le Bosch PUJ611BB5E.

Bon point, toute la surface est lisse, sans aucun bouton physique ni cadran mécanique, comme celle du Smeg PI964N. Cela n’a l’air de rien, mais l’entretien est grandement facilité, car il suffit d’un simple coup d’essuyage, sans avoir à déplacer divers éléments (sous lesquels les aliments ont tendance à se coincer), pour nettoyer la surface vitrée.

LG SmartInduction CBIZ2432B

Une fois les casseroles retirées, il n’y a plus aucun obstacle au nettoyage de la plaque.

© Les Numériques

Le panneau de contrôle n’est pas beaucoup plus surprenant. Bon point, LG a prévu un accès direct aux réglages : chaque inducteur possède son propre curseur pour modifier le niveau de puissance, et son propre affichage électronique pour informer l’utilisateur sur le niveau de puissance. Cela évite de multiples opérations pour sélectionner une zone, puis modifier ses réglages, ou connaître le niveau de puissance choisi ; on gagne en réactivité et en simplicité d’utilisation. On regrette donc d’autant plus la présence de curseurs, bien moins précis et pratiques que les touches “+” et “-“, a fortiori lorsque les niveaux de puissance sont nombreux.

Car rappelons-le, la table de cuisson LG SmartInduction CBIZ2432B dispose de pas moins de 15 niveaux de réglage des inductances. C’est beaucoup, pas forcément nécessaire pour une utilisation quotidienne, et cela devient relativement compliqué de se positionner exactement sur le cran souhaité. Il faut cependant voir le bon côté des choses et les chefs les plus pointilleux seront ravis de pouvoir sélectionner la température dans les ustensiles avec autant de précision.

LG SmartInduction CBIZ2432B

Les sliders manquent un peu de précision.

© Les Numériques

Et ce n’est pas la connexion à un smartphone équipé de l’application LG Smartthings qui arrangera les choses, puisqu’elle n’a qu’un rôle consultatif. Il n’est pas possible de régler la puissance des inducteurs ou d’une minuterie. Grâce à lui, nous pouvons cependant connaître l’encoche sur laquelle est placée une zone de cuisson et depuis combien de temps elle a été utilisée. C’est un peu fin et on peut donc très bien se passer de cette fonctionnalité. Terminons cependant sur une note positive à ce sujet : la connexion entre la plaque SmartInduction CBIZ2432B et un smartphone s’effectue sans difficulté, c’est toujours une bonne idée.

LG SmartInduction CBIZ2432B

Le reste des touches sensibles…

© Les Numériques

Outre le réglage de la puissance des inducteurs, le panneau de commande SmartInduction dispose d’un bouton pour activer l’appairage des deux inducteurs de gauche. On modifie ensuite la puissance avec un des deux curseurs pour les zones concernées, au choix. Sur le côté droit, le réglage du minuteur nécessite de sélectionner la zone de cuisson avant de modifier la durée du compte à rebours ou de visualiser le temps restant avant la fin du compte à rebours. C’est également à droite qu’on identifie le bouton pour associer la plaque à une hotte compatible, celui pour activer la connexion wifi et un dernier pour bloquer les commandes de l’appareil. Rien que du très classique.

Note de l'éditeur : 4 sur 5

Cuisson

La table de cuisson LG SmartInduction CBIZ2432B se révèle plutôt convaincante dans le domaine de la cuisine. Tout d’abord, cela fait monter la température très rapidement. Il se classe même dans le top 10 des appareils les plus rapides pour faire passer 3 litres d’eau de 25°C à 95°C, en seulement 5 min 10 s pour réaliser cet exercice. Il faut attendre encore 35 secondes (5 min 45 secondes) pour que l’eau atteigne 100°C et bout en grosses bulles.

Malgré cette vitesse de sprint, le LG SmartInduction CBIZ2432B sait aussi tenir la distance. Après 2 heures de fonctionnement à la puissance la plus basse, la température dans notre bain d’huile ne dépasse pas 61°C. Le chocolat fondu conservera donc une texture agréable et facile à travailler, proche de celle qu’il adopterait s’il était conservé à 55°C, température recommandée pour cette tâche.

Plaque LG

Homogénéité de température de la table de cuisson LG SmartInduction CBIZ2432B (petit brûleur à droite, grand brûleur à gauche).

© Les Numériques

En utilisant le grand inducteur, la température au fond de notre casserole est assez uniforme. Il n’y a pas de différence de température marquée. Les pommes de terre noisettes seront cuites de la même façon, quelle que soit leur place dans la poêle, et encore plus si elles sont régulièrement mélangées. Lorsque le plus petit inducteur est utilisé, on remarque évidemment quelques disparités de température. Cependant, ceux-ci ne sont pas suffisamment importants pour que les résultats de cuisson en pâtissent.

Comme souvent, l’usage de la zone appariable est un peu plus discutable. Mieux vaut le réserver aux mijotages longs et exigeants des mélanges réguliers, notamment des plats en sauce.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs