Nvidia clôturera la saison des résultats trimestriels

Nvidia clôturera la saison des résultats trimestriels
Nvidia clôturera la saison des résultats trimestriels

Hauts

Novavax (+46,5%) : Bonne nouvelle pour la biotech américaine. Le laboratoire Sanofi annonce retirer du marché son vaccin contre le Covid et commercialiser celui de son concurrent, qu’il va également tenter de combiner avec son propre vaccin contre la grippe. Dans le cadre de l’accord de licence, le groupe français versera entre 500 millions et 1,2 milliard de dollars à Novavax. Quelques jours plus tôt, le britannique AstraZeneca avait également annoncé qu’il abandonnerait son vaccin en raison de la baisse de la demande.

OX2AB (+40,8%) : Le spécialiste suédois des énergies renouvelables a reçu une offre de rachat de 16,35 milliards de couronnes suédoises du géant de l’investissement EQT, qui envisage ensuite de radier la société.

Elior(+35,5%) : Le spécialiste français de la restauration collective s’en sort mieux. Au premier semestre, il a généré un bénéfice net d’un million d’euros, contre une perte de 23 millions d’euros sur la même période de l’année précédente. Son EBITDA a augmenté de 144%, pour atteindre 100 millions d’euros, et son chiffre d’affaires a augmenté de 26%. Le groupe a également réduit significativement son endettement. Le marché salue les efforts de reprise.

Héros de la livraison (+26,4 %) : Le groupe allemand de livraison de repas va céder Foodpanda, son activité taïwanaise, à son concurrent Uber pour 950 millions de dollars. En difficulté depuis plusieurs années (le titre a perdu près de 80% depuis ses plus hauts de 2021), il annonce également l’entrée de l’Américain dans son capital à hauteur de 300 millions de dollars. A noter que Delivery Hero bénéficie de recommandations positives des bureaux d’analyses.

Gamestop (+16,7%) et AMC Entertainment (+56,7%) : Les actions mèmes font leur grand retour ! Grâce à la réapparition de Keith Gill, l’influenceur qui a initié les mouvements d’achat phénoménaux sur ces valeurs, sur le réseau social la difficulté a bondi, poussée par les abonnés du gourou de WallStreetBets. Rien à voir ici, passez votre chemin.

Musique TencentDivertissement(+16,6%) : Le géant chinois de la musique, coté aux Etats-Unis, s’en sort mieux que prévu. Malgré des revenus trimestriels en légère baisse, il montre une hausse des abonnements payants de plus de 20%, une hausse des revenus associés de près de 40%, et des bénéfices qui bondissent de 24%.

Vodafone(+11,4%) : Plusieurs vecteurs de hausse pour le groupe de télécommunications britannique. Le gouvernement espagnol a donné son accord pour la vente de son activité espagnole àZegona Communications a financé 5 milliards d’euros et les autorités britanniques ont donné leur feu vert à la fusion entre Vodafone UK et son concurrent Three UK. L’entreprise a également publié ses résultats annuels, en baisse mais conformes aux attentes, promis 4 milliards d’euros de rachats d’actions et dévoilé sa stratégie de restructuration pour les années à venir, ce qui a ravi les investisseurs. Rappelons que le groupe a également cédé ses activités italiennes à Swisscom il y a deux mois.

AMS Osram (+10,4%) : Le groupe austro-allemand va investir, d’ici 2030, environ 590 millions d’euros pour étendre la capacité de production de son usine de puces à Premstätten, en Autriche, et ainsi développer des semi-conducteurs de nouvelle génération. Il a également annoncé avoir sollicité l’aide de l’Union européenne, à hauteur de 200 millions d’euros.

Siemens Énergie (+3,5%) : Le producteur allemand La société d’électricité a publié de solides résultats trimestriels et a relevé ses prévisions annuelles. Elle a également déployé un ambitieux plan de restructuration de Siemens Gamesa, sa filiale en difficulté, qui lui permet de viser l’équilibre de ses activités éoliennes dès 2026. Le marché applaudit. Plusieurs analystes, estimant que le titre est sous-évalué, ont relevé leur recommandation ou leur objectif de cours après les annonces.

Des flops

Nesté (-15,2%) :Le raffineur et producteur finlandais de biocarburants a revu à la baisse ses prévisions de marge annuelle sur ses produits renouvelables. Il prévoit maintenant 480 à 650 dollars la tonne contre 600 à 800 dollars auparavant. Il déplore une baisse des prix du diesel, des biocarburants et des crédits renouvelables aux Etats-Unis. Dans la foulée, JPMorgan, SEB Bank et Inderes ont significativement abaissé leur recommandation et leurobjectif de cours sur le titre.

Getinge (-12,9%) : Coup dur pour le spécialiste suédois du matériel médical. En raison de problèmes de qualité sur ses pompes cardiaques et ses produits d’assistance respiratoire, la FDA, l’autorité américaine du médicament et de l’alimentation, a aimablement demandé au groupe d’abandonner la commercialisation de ces appareils aux Etats-Unis. Getinge annonce donc limiter sa vente aux patients ne disposant pas d’autres solutions, en attendant la résolution des problèmes. Impact futur sur les finances.

Instacart(-2%) : La semaine derrière, leL’entreprise américaine spécialisée dans la livraison de produits alimentaires a annoncé un partenariat avec Uber Eats : les clients d’Instacart pourront désormais utiliser son application pour commander auprès des restaurants associés au géant du covoiturage. Mais quelques jours plus tard, Uber annonce élargir sa collaboration avec le distributeur Costco, ce qui ternit les nouvelles perspectives d’Instacart.

Systèmes Epam : La société américaine de conseil en technologies de l’information déçoit. Le groupe a publié des résultats trimestriels en baisse mais légèrement supérieurs au consensus, puis, anticipant une faible demande pour ses services, il a dévoilé des perspectives annuelles timides et inférieures aux attentes. Le groupe accuse l’inflation, les taux d’intérêt toujours élevés et les incertitudes économiques d’affecter les dépenses de numérisation des entreprises.es. Le titre chute de plus de 35% depuis le début de l’année.

Roblox : Pénalisée par une baisse des dépenses des joueurs, la plateforme de jeux vidéo américaine a revu à la baisse ses prévisions de réservations pour le trimestre en cours et pour l’année, qui sont désormais inférieures aux attentes. Morgan Stanley enfonce le clou en arguant que des problèmes de contenu et de performances de l’application en sont également responsables. Le titre tombe 28% depuis le début de l’année. Pour en savoir plus sur Roblox, lisez la dernière analyse de notre équipe.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV BNP Paribas et BPCE annoncent leur projet de créer un partenariat stratégique dans les paiements
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs