Wall Street termine en baisse, à bout de souffle après les records

Wall Street termine en baisse, à bout de souffle après les records
Wall Street termine en baisse, à bout de souffle après les records

REVUE DU MARCHÉ. La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, à bout de souffle après avoir établi la veille des records historiques, même si le marché reste orienté favorablement.

Pour (re)consulter l’actualité du marché

Indices boursiers à la clôture

À Toronto, le S&P/TSX a clôturé en hausse de +15,07 points (+0,07%) à 22 299,83 points.

À New York, le S&P500 a perdu -11,05 points (-0,21%) à 5.297,10 points.

LE Nasdaq a chuté de -44,07 points (-0,26%) à 16.698,32 points.

LE DOW a terminé en baisse de -38,62 points (-0,10%) à 39.869,38 points.

LE plongeon a chuté de -0,0004 $ US (-0,0529 %) à 0,7346 $ US.

LE huile a terminé en hausse de +0,72 $US (+0,92%) à 79,35 $US.

L’or a perdu -13,50 $US (-0,56%) à 2 381,40 $US.

LE bitcoin a chuté de -653,35 $US (-0,99%) à 65 254,21 $US.

Contexte

“Nous avons eu droit hier à un grand mouvement après une série de données susceptibles d’être bien accueillies par la Fed (banque centrale américaine)”, à savoir un indice des prix CPI en décélération et des ventes au détail moins bonnes que prévu, a rappelé Angelo Kourkafas d’Edward Jones.

“Aujourd’hui, il n’y a pas eu de catalyseur majeur et à ces niveaux historiques, il était sain que les indices fassent une pause”, a ajouté l’analyste.

Les indicateurs publiés jeudi ont confirmé la thèse d’une économie américaine en ralentissement.

La production industrielle est restée stable en avril sur un mois, alors que les économistes la voient augmenter de 0,1%.

Quant à l’indice d’activité manufacturière de la région de Philadelphie, il a ralenti à 4,5 points, contre 15,5 le mois précédent.

Par ailleurs, les permis de construire ont chuté en avril à leur plus bas niveau depuis décembre 2022.

Malgré les signaux de plus en plus clairs d’une détérioration de l’économie, “le marché continue de considérer tout indicateur montrant un ralentissement comme quelque chose de positif”, selon Angelo Kourkafas. “Parce qu’ils trouvent davantage de raisons pour que la Fed baisse ses taux plus tard cette année.”

Comme les actions, le marché obligataire a repris ses esprits jeudi après son bond de la veille. Le rendement des obligations d’Etat américaines à 10 ans s’est établi à 4,37%, contre 4,34% à la clôture de mercredi.

Lors de cette séance de consolidation, le Dow Jones a encore une fois bien performé.

Après avoir été à la traîne du Nasdaq l’année dernière, le vénérable indice s’est redressé ces derniers mois, grâce à la diversification des investisseurs.

Jeudi, il a été porté par Walmart, qui a gagné 6,99%, pour s’établir sur un nouveau plus haut.

La chaîne de distribution a publié des résultats meilleurs que prévu, grâce à un essor du commerce en ligne et une forte croissance des ventes auprès des clients à revenus élevés. Fort de ce début d’année réussi, le groupe de Bentonville (Arkansas) a relevé ses objectifs annuels.

La hausse des Walmart (WMT) a également profité à ses concurrents Objectif (TGT, +1,99%) Et Costco (COÛT, +0,77%).

Encore un titre en bonne forme, Boeing (BA, +3,37%)qui organise vendredi son assemblée générale, sur fond de déboires opérationnels et réglementaires.

À l’inverse, les superstars de la technologie ont été négligées, notamment Méta (META, -1,73%) Et Amazone (AMZN, -1,27%).

Deere (DE, -4,73%) a révisé à la baisse pour la deuxième fois sa prévision de bénéfice annuel, plombé par le ralentissement des ventes de machines agricoles et de tracteurs. Ce segment souffre de la baisse des prix des matières premières et d’un environnement de taux d’intérêt élevés.

Les actions des principaux acteurs de l’industrie du cannabis ont pris de l’ampleur après que le gouvernement Biden a lancé une procédure visant à reclasser cette substance comme moins dangereuse.

Feuille de curale (CURLF) ainsi augmenté de 1,07% et Verano Holdings (VRNOF) de 0,69%.

L’assureur Chubb (CB)dont le siège est à Zurich (Suisse), mais qui est cotée à New York, a pris des couleurs (CB, +4,71%) après que le conglomérat Berkshire Hathaway de Warren Buffett a révélé mercredi avoir accumulé une participation d’environ 6% du capital.

Le spécialiste des équipements de communication pour entreprises Cisco a chuté de 2,68% malgré des résultats qui ont été une surprise positive. L’entreprise de San Jose (Californie) a néanmoins indiqué s’attendre à une légère contraction de ses marges pour le trimestre en cours.

Abonnez-vous à notre newsletter thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les actualités pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Matignon confirme un projet de loi sans impliquer les pharmaciens – 23/05/2024 – Actualités – .
NEXT il découvre une facture de 27 500 euros, « Nous sommes impuissants »