Xiaomi prend une décision forte suite au succès de sa voiture électrique

Face au succès de son nouveau SU7, Xiaomi a décidé d’accélérer la production. Cette dernière sera à terme doublée, pour atteindre 20 000 unités fabriquées en un mois seulement.

Certains constructeurs chinois sont désormais bien connus, comme MG ou BYD pour ne citer qu’eux. Mais un autre, plus surprenant, veut aussi sa part du gâteau. Il s’agit de Xiaomi, surtout connu pour ses smartphones et appareils électroniques.

Un rythme qui s’accélère

La firme chinoise, basée à Pékin, a levé le voile sur sa toute première voiture électrique en début d’année. Il s’agit de la SU7, une berline rivale de la Tesla Model S mais aussi de la Nio ET5, entre autres. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il rencontre déjà un succès auprès des clients, alors que les premières livraisons ont également commencé en avance. Selon le fabricant, plus de 75 000 commandes ont déjà été enregistréeset 10 000 exemplaires sont déjà sortis des chaînes de production.

En réalité, ces chiffres seraient trois à cinq fois supérieurs aux prévisions de la marque. Xiaomi a intérêt à pouvoir répondre à la demande. Mais la firme a tout prévu, et elle annonce quecela accélérera la production, afin de satisfaire tous les clients le plus rapidement possible. C’est ce qu’expliquent les médias chinois Caïlienqui cite plusieurs sources proches du dossier.

Actuellement, l’usine chinoise chargée de produire la berline électrique fonctionne huit heures par jour et est capable de produire une voiture en 76 secondes. Au total, une quarantaine de véhicules peuvent sortir des chaînes de montage en une heure, ce qui est déjà très bien. Mais cela ne suffit pas encore pour le constructeur, qui envisage déjà jusqu’à huit mois d’attente pour la version Max plafonner la gamme. Le reste prend environ six mois, ce qui est déjà énorme, comme vous pouvez l’imaginer.

A tel point que le patron de Xiaomi, Lei Jun, a encouragé les clients à se tourner vers des modèles concurrents. Mais cela ne devrait pas durer, puisque l’usine de la marque devra à terme doubler ses cadences de production et produire des voitures 16 heures par jour, pour rattraper son retard.

Xiaomi SU7 // Source : Xiaomi

Concrètement, cela signifie que ce ne sont pas pas moins de 20 000 unités qui sortiront des chaînes de montage chaque mois, contre 10 000 initialement prévus. Un doublement de la production, qui s’accompagne d’autres contraintes.

Une berline à succès

En effet, pour pouvoir produire plus de voitures, nous avons également besoin de plus de pièces et composants de toutes sortes. C’est pourquoi Xiaomi a également demandé à ses fournisseurs et sous-traitants de livrer encore plus d’éléments. D’après le site CNEVPostles commandes auraient augmenté de 80% pour certaines pièces, sans préciser lesquelles.

Mais ce n’est pas tout, car une deuxième usine est également en préparation, alors que la phase de démolition des anciens locaux qui lui succèderont est en cours. Le chantier sera terminé l’année prochaine. Celui-ci devrait pouvoir produire au moins 300 000 voitures chaque année.

Un beau succès pour la berline électrique, qui affiche un prix abordable, situé sous les 30 000 euros dans son pays d’origine. Cette dernière devrait toutefois fortement augmenter si elle arrive un jour en Europe. Selon le constructeur, cela gagnerait pas moins de 5 et 10% par véhicule vendusoit entre 1 380 et 2 765 euros selon les versions.

Pour mémoire, ce nouveau venu affiche une puissance entre 299 et 578 chevaux, tandis que le 0 à 100 km/h n’a pas encore été dévoilé par le constructeur. Sous son plancher, il dispose d’une batterie LFP (lithium – fer – phosphate) avec une architecture CTB (cellule-to-body).

La capacité est comprise entre 73,6 et 101 kWh selon les versions, ce qui permet de parcourir jusqu’à 800 kilomètres selon le cycle chinois CLTC. Ce qui donne environ 960 kilomètres en WLTP. Plus tard, une batterie de 150 kWh offrant une autonomie jusqu’à 1 100 kilomètres sera également proposé, comme Nio le fait déjà.


 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cyberattaque, fermetures de magasins… La marque de prêt-à-porter Pimkie placée en procédure de sauvegarde
NEXT ateliers de prévention de la noyade aux Eaux-Vives