la météo a contrecarré le plan des saboteurs

la météo a contrecarré le plan des saboteurs
la météo a contrecarré le plan des saboteurs

Les objets incendiaires déposés la semaine dernière sur le site de la future usine Northvolt étaient effectivement censés se déclencher, mais les conditions météorologiques et le choix des matériaux auraient fait déjouer le plan des saboteurs.

• Lire aussi : La découverte d’objets incendiaires loin d’être un acte isolé

• Lire aussi : « Barbares », dit Fitzgibbon

Des individus s’identifiant comme les auteurs de la tentative de sabotage ont publié un message anonyme sur le site anarchiste Montréal Contre-Information dans lequel ils expliquaient pourquoi les cinq engins incendiaires n’avaient pas explosé comme prévu.

«Cette action a été menée dans le but d’endommager les machines et de réduire la capacité du projet à se poursuivre. Malheureusement, ces appareils n’ont pas pris feu. S’il y a une chose à retenir, c’est que lors du choix des matériaux, tenez compte de la manière dont les conditions météorologiques (humidité élevée ou pluie) peuvent réduire les risques qu’un appareil prenne feu. peut-on lire dans le message.

Le journal n’a pas pu confirmer que les auteurs de ce message anonyme sont bien les mêmes personnes qui sont à l’origine des événements du 5 mai.

«Prendre les risques nécessaires»

Les auteurs présumés de la tentative de sabotage ont également exprimé leurs motivations dans ce même message.

« Pourquoi chercher à attaquer et à endommager des biens ? Si Northvolt, entreprise transnationale, se présente comme le leader de la transition verte, elle en est en réalité la pierre tombale. Les véhicules électriques que l’entreprise envisage d’équiper (sic) de ces batteries sont une fausse solution à la destruction environnementale provoquée par la société industrielle.

« L’État québécois a déjà abandonné sa propre réglementation environnementale et ferme les yeux alors que Northvolt contrevient à plusieurs lois et codes. C’est évidemment parce que le gouvernement Legault (comme tout autre gouvernement colonial) a un intérêt politique à ce que le projet avance. Heureusement, l’avenir reste à écrire. (…) Forts de nos convictions, faisons nôtre la nuit et prenons les risques nécessaires pour lutter pour un avenir où la vie est possible”, pouvait-on également lire dans le message.

L’enquête sur les différents actes de vandalisme commis sur le site Northvolt, qui était jusqu’alors menée par la police locale, a depuis été reprise par la section des Crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Aucune arrestation n’a été effectuée à ce jour.

Ce n’est pas la première fois que le site de Northvolt est visé par des actes d’éco-sabotage. Des barres d’acier et des clous ont notamment été insérés dans les arbres. Des actes de vandalisme ont également été perpétrés dans les bureaux du Centre de valorisation du bois urbain (CVBU), à Saint-Bruno-de-Montarville, un organisme qui effectue des travaux de déforestation sur le site.

Les derniers événements ont été vivement critiqués par plusieurs membres du gouvernement Legault, notamment par le ministre québécois de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, qui a qualifié ces « tactiques » d’« inacceptables ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Volvo EX30 | Nouvelle ère
NEXT Conversation électrique entre Yann LeCun et Elon Musk sur l’intelligence artificielle