Baidu souffre des conditions économiques et de la concurrence

Baidu souffre des conditions économiques et de la concurrence
Baidu souffre des conditions économiques et de la concurrence

Le géant chinois de l’internet Baidu a annoncé jeudi la plus faible hausse de son chiffre d’affaires trimestriel depuis plus d’un an. Le groupe souffre d’une forte concurrence et du ralentissement économique en Chine.

Baidu, dont le siège est à Pékin, est le principal moteur de recherche en Chine et tire une grande partie de ses revenus de la publicité.

Mais les annonceurs se montrent prudents sur leurs dépenses dans un contexte de ralentissement économique, alors que ce créneau fait l’objet d’une concurrence féroce avec ses compatriotes Tencent (propriétaire de WeChat) et ByteDance (Douyin, TikTok).

Dans ce contexte, Baidu a fait état d’un chiffre d’affaires de 31,5 milliards de yuans (près de 4 milliards de francs) sur la période janvier-mars, en hausse de 1% sur un an.

Il s’agit de la progression la plus lente depuis le quatrième trimestre 2022.

Son bénéfice net a baissé de 6% sur un an à 5,4 milliards de yuans.

Les revenus du cœur de métier de Baidu sont restés « stables », tandis que l’intelligence artificielle (IA) était un vecteur de « croissance » pour l’entreprise, a indiqué Baidu.

Le groupe est à la pointe de l’innovation dans son pays sur ce créneau grâce à son robot conversationnel Ernie, une alternative à ChatGPT, bloqué en Chine.

L’intelligence artificielle, présentée comme une technologie d’avenir appelée à révolutionner l’autonomie des machines et leur interaction avec l’humain, fait l’objet d’un intérêt croissant.

Ces résultats sont publiés au moment où une embellie semble se dessiner en Chine pour les géants du numérique, après plusieurs années de turbulences.

Le secteur technologique a connu une prise de contrôle soudaine des autorités pour le réglementer davantage.

Ce tour de vis a fait perdre des milliards de dollars de capitalisation boursière depuis 2020 et a pesé sur la rentabilité des puissantes sociétés internet.

Dans un contexte économique sous pression, le gouvernement chinois semble désormais plus conciliant avec ce secteur clé car il représente une Source importante de croissance et d’emplois.

Le groupe est également très actif sur la voiture du futur. Elle dispose d’une flotte de taxis sans chauffeur dans plusieurs villes de Chine, notamment à Pékin où ce service est pour l’instant limité à un quartier bien précis.

Baidu était dans la tourmente en Chine la semaine dernière après les propos de son responsable de la communication vantant à ses employés des méthodes autoritaires. Elle a depuis quitté ses fonctions.


ats, awp, afp

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’encours des crédits à l’habitat dépasse les 244 milliards de dirhams à fin mars
NEXT Le chiffre d’affaires augmente de 61% au T1-2024