Un détaillant de thé américain intéressé par DavidsTea

Un fournisseur de thé du New Jersey envisage d’acheter le détaillant montréalais DavidsTea ou certains de ses actifs.


Publié à 1h20

Mis à jour à 6h00

Le patron d’Adagio Teas, Michael Cramer, a contacté la direction de DavidsTea au moins à deux reprises depuis décembre pour discuter d’une éventuelle transaction.

Fondée en 1999, Adagio Teas est une entreprise privée située à Elmwood Park, dans le New Jersey, proposant une variété de thés principalement en ligne.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO FOURNIE PAR LES THÉS ADAGIO

Michael Cramer, patron d’Adagio Teas

Michael Cramer a communiqué directement avec Frank Zitella, président et chef de l’exploitation de DavidsTea, la semaine dernière, indiquant qu’il était toujours prêt à envisager diverses options, allant de l’achat de la liste de diffusion des clients « inactifs » de DavidsTea. DavidsTea va acquérir la totalité des actifs de l’entreprise.

« Pour vous fournir les liquidités dont vous avez besoin pour vous concentrer sur vos magasins, nous pouvons limiter la conversation à l’activité en ligne. Quelle voie à suivre répond le mieux à vos besoins ? », lit-on dans une communication électronique datée de jeudi dernier.

Michael Cramer a également contacté Frank Zitella en décembre dernier pour en discuter.

Dans un email obtenu par -Frank Zitella a répondu deux semaines avant Noël à Michael Cramer en lui demandant de présenter sa proposition de manière suffisamment détaillée pour qu’il comprenne clairement d’où il vient.

Michael Cramer dit qu’il n’a pas reçu de réponse de Frank Zitella depuis son dernier message la semaine dernière et affirme qu’une entreprise confrontée à « une telle hémorragie de capital » comme DavidsTea devrait envisager toutes les options possibles pour renforcer sa trésorerie.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO FOURNIE PAR LES THÉS ADAGIO

Façade d’un des magasins Adagio Teas de la région de Chicago

Les ventes de DavidsTea ont chuté de près de 30 % pour atteindre 60,6 millions de dollars canadiens au cours du dernier exercice. Michael Cramer affirme que même si le chiffre d’affaires d’Adagio de 17 millions de dollars est inférieur aux ventes annuelles de DavidsTea, la structure de coûts et la manière de faire des affaires d’Adagio lui confèrent un avantage.

Michael Cramer précise dans une interview qu’il voit de la valeur dans la plateforme de commerce électronique de DavidsTea. « Nous pourrions accorder beaucoup plus d’attention à cette partie de leur activité en utilisant nos fonctions internes d’approvisionnement et de production, contrairement à DavidsTea qui sous-traite. »

Synergies potentielles

Bien qu’Adagio Teas exploite 2 magasins, Michael Cramer admet que l’exploitation des 18 magasins DavidsTea au Canada serait un défi compte tenu de leur situation géographique. Il ajoute cependant que les synergies potentielles paraissent intéressantes puisqu’Adagio réalise 90 % de son chiffre d’affaires aux États-Unis contre 10 % au Canada, alors que c’est l’inverse pour DavidsTea, précise-t-il.

DavidsTea exploitait plus de 230 magasins aux États-Unis et au Canada avant la pandémie. Il n’en reste que 18 aujourd’hui et seulement au Canada.

L’entreprise montréalaise mise désormais sur la vente en ligne à partir de son site Internet et du marché Amazon, ainsi que sur un réseau de clients grossistes comprenant plus de 4 000 épiceries et pharmacies à travers le pays et 170 épiceries aux États-Unis.

Il n’a pas été possible de parler à un dirigeant de DavidsTea pour ce rapport. La direction n’a pas répondu aux messages laissés par -.

Il y a deux semaines pourtant, lors de la présentation des résultats financiers de fin d’année, Sarah Segal avait indiqué que l’exercice 2023 avait été difficile, constatant que le commerce en ligne n’avait « pas aussi bien performé que les autres canaux ».

>>>>

« Nos résultats ont été inférieurs aux attentes, principalement en raison d’un ralentissement de la consommation en ligne des consommateurs, les conditions économiques difficiles ayant eu un impact négatif sur les dépenses pendant la majeure partie de l’année. »

La direction de DavidsTea a déclaré que ses revenus du commerce électronique en 2023 avaient été affectés par des échecs d’exécution des commandes au quatrième trimestre de l’exercice 2022, ce qui a laissé « de nombreux consommateurs insatisfaits de leur expérience d’achat ». .

“Obligation fiduciaire”

L’investisseur Justin Dopierala, chez Domo Capital, une société du Wisconsin qui détenait auparavant plus de 10 % des actions de DavidsTea, affirme que « plusieurs parties » l’ont contacté au sujet d’un rachat de DavidsTea depuis que les actions du détaillant ont été transférées du NASDAQ à la Bourse de Toronto il y a un an. il y a.

« Sarah Segal et le conseil d’administration ont une obligation fiduciaire envers tous les actionnaires de négocier de bonne foi avec ces parties », dit-il.

« Le conseil d’administration doit remplir son obligation fiduciaire envers les actionnaires en recherchant activement ces opportunités pour libérer de la valeur actionnariale. »

Justin Dopierala a déclaré - Cela faisait deux ans que l’activité DavidsTea devait être mise en vente.

Les actions de DavidsTea ont été cotées pour la première fois au NASDAQ en 2015, alors que l’organisation connaissait une croissance rapide. Désormais négociées à la Bourse de croissance de Toronto, les actions de DavidsTea ont atteint un creux de 25 cents vendredi dernier. Le prix actuel donne à l’entreprise une valeur marchande approximative de sept millions.

DavidsTea a été cofondée en 2008 par l’entrepreneur montréalais Hershel Segal, qui avait auparavant fondé Le Château, un détaillant de vêtements disparu avec la pandémie.

Bad Day Investments, la société holding privée de Hershel Segal, est le principal actionnaire de DavidsTea avec une participation de 45 %. Hershel Segal est le père de la PDG Sarah Segal.

DavidsTea en bref

Activités : vente de thés, assortiments de thés et accessoires à thé

Année de fondation : 2008

PDG : Sarah Segal

Nombre de magasins : 18

Chiffre d’affaires : 60,6 millions

Perte nette du dernier exercice : 13,8 millions

Valeur marchande : 7 millions

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Deutsche Bank sous le feu des investisseurs à cause des problèmes de Postbank
NEXT PMI renforce son impact environnemental – Aujourd’hui le Maroc – .