Puni pour dépassement des limites d’inscription

Puni pour dépassement des limites d’inscription
Descriptive text here

Les sanctions font suite à la décision du comité selon laquelle Patrick Joseph Conlin a violé les règles de l’organisme d’autoréglementation en dépassant ses limites d’inscription en incluant des informations de connaissance de votre client sur les nouveaux documents de compte d’un client qui a transféré ses comptes à la société de courtage en valeurs mobilières affiliée à son entreprise. , Valeurs mobilières du Groupe Investors.

Selon les allégations de l’OCRI, bien que la société ait autorisé les représentants des fonds à fournir certaines informations sur les demandes d’ouverture de nouveaux comptes, telles que des informations biographiques (nom, âge et adresse), les représentants des fonds n’étaient pas également autorisés à collecter des informations KYC telles que les connaissances en matière d’investissement d’un client. , la tolérance au risque et les objectifs de placement.

La société a informé ses représentants que le fait de remplir des informations de connaissance du client sur les formulaires de compte du courtier en valeurs mobilières affilié « constituait une conduite qui dépassait la portée de leur inscription en tant qu’investisseur de fonds communs de placement ». », a relevé l’OCRI dans ses allégations.

De plus, le panel a conclu que Patrick Joseph Conlin avait violé les règles de l’OCRI en ne traitant pas les transactions demandées par un client et en n’ayant pas coopéré à son enquête.

Selon les allégations, un client aurait demandé à Patrick Joseph Conlin en juin 2021 de transférer 55 000 $ de son compte d’entreprise vers son compte REER et d’acheter un fonds commun de placement pour son REER. Cependant, début juillet, les transactions n’étaient pas encore finalisées et Patrick Joseph Conlin n’aurait apparemment pas répondu à la demande d’un client concernant l’inaction.

En août, le client s’est plaint auprès du courtier, qui lui a proposé une compensation pour les pertes subies en raison des transactions manquées. Il a également transféré ses comptes à un nouveau représentant.

L’entreprise a signalé la plainte à l’OAR, mais a déclaré que Patrick Joseph Conlin n’avait jamais coopéré aux efforts d’enquête sur la plainte.

En octobre 2021, il a été licencié par l’entreprise.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Face à la pénurie, les entreprises du Pays Basque construisent elles-mêmes des logements
NEXT Les leaders marocains de la logistique célébrés – Découverte Maroc