les jours de la Tête de Moine pourraient être comptés

les jours de la Tête de Moine pourraient être comptés
Descriptive text here

Quand on aime le fromage, difficile de résister à ces petites fleurs réalisées avec une girolle. Fabriquée depuis plus de 800 ans dans les montagnes du Jura, la Tête de Moine est néanmoins « confrontée à des défis sans précédent », selon l’Agence francophone d’information agricole (AGIR). Pour parvenir à cette conclusion, AGIR s’appuie sur le projet de recherche international MOVING, conçu pour améliorer la résilience et la durabilité des zones montagneuses d’Europe face au changement climatique.

Cette étude met notamment en évidence une augmentation des températures dans les montagnes du Jura, ainsi que des changements importants dans les niveaux de précipitations. Cela affecte directement la production fourragère, cruciale pour l’alimentation des vaches et donc la production de fromage. «Avec moins d’eau disponible, surtout en été, il faudra peut-être repenser quand et comment notre fromage est produit et envisager de changer les espèces de graminées dans les prairies», pointe Dominique Barjolle, de l’Institut de géographie et de durabilité de l’UNIL.

Au problème climatique s’ajoute le fait que de moins en moins de jeunes sont attirés par l’élevage de bovins laitiers, devenu peu attractif financièrement. Ainsi, dans le canton du Jura, le nombre de structures produisant du lait AOP passera de 238 aujourd’hui à 180 en 2050, selon MOVING. Jacques Gygax, président de l’Interprofession de la Tête de Moine reste cependant optimiste : « Il est crucial d’anticiper et d’être conscient de ces changements. Mais avec un produit emblématique à forte valeur ajoutée, comme le nôtre, nous avons toutes les cartes en main pour relever ces défis. »

La solution pourrait également passer par une augmentation de la production, l’objectif étant d’atteindre 4 000 tonnes, contre les 3 300 tonnes produites l’an dernier, et ainsi booster les exportations. «La Tête de Moine se positionne aujourd’hui comme un produit de luxe, très apprécié à l’étranger, où les deux tiers de la production sont vendus», explique Jacques Gygax, qui compare la spécialité fromagère à la haute horlogerie suisse.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le gouverneur de la Banque de France pointé du doigt pour ses notes de frais et son « goût pour l’hôtellerie de luxe », répond-il
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour